Dopage : Le nageur Sun Yang dépose deux recours

Dopage : Le nageur Sun Yang dépose deux recours©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le lundi 27 juillet 2020 à 16h00

Condamné à huit ans de suspension par le TAS en février dernier, le nageur chinois Sun Yang a décidé de déposer deux recours devant le Tribunal fédéral suisse, pour réduire voire annuler cette sanction.

Il a décidé de riposter. En effet, le nageur Sun Yang va déposer deux recours devant le Tribunal fédéral suisse, via ses avocats, d'après une information en possession du South China Morning Post. La raison ? Le sportif, aujourd'hui âgé de 28 ans, espère ainsi voir sa suspension de huit ans infligée par le Tribunal arbitral du sport (TAS), et datant déjà du mois de février dernier, être réduite voire même tout bonnement annulée. D'où deux recours et non un. De son côté, l'Agence mondiale antidopage (AMA) avait décidé de faire appel, suite à la décision de la Fédération internationale de natation (FINA) de le blanchir après un incroyable incident survenu en septembre 2018. En effet, le natif de Hangzhou avait alors tout bonnement détruit, à coups de marteau, ses propres échantillons sanguins.

Sun Yang, trois titres olympiques et onze couronnes mondiales

Dans le passé, le Chinois a raflé pas moins de trois titres olympiques. Tout d'abord en 2012 à Londres, sur les distances du 400m nage libre, avec à la clé également un record de Chine, un record d'Asie ainsi qu'un record olympique, en 3 min 40 s 14, ainsi que sur le 1500m nage libre, en 14 min 31 s 02, soit tout bonnement le record du monde de la distance. Puis en 2016 à Rio de Janeiro, avec le 200m nage libre, en 1 min 44 s 65. Outre ces différents sacres olympiques, Sun Yang est également monté sur la première marche d'une épreuve d'un championnat du monde de natation à onze reprises. Quadruple champion du monde en titre sur le 400m nage libre, le Chinois est également double détenteur en titre de la couronne mondiale du 200m nage libre. Enfin, le titre du 800m nage libre a été le sien entre 2011 et 2015 inclus, alors que celui du 1500m nage libre, qui fut en sa possession en 2011 mais également en 2013.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.