Championnats du monde : Wattel n'a pas existé

Championnats du monde : Wattel n'a pas existé©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 22 juillet 2019 à 13h30

Seule Française en lice en finale ce lundi aux championnats du monde de Gwangju en Corée du Sud, Marie Wattel a terminé dernière d'une course remportée par la Canadienne Margaret MacNeil à la surprise générale. Adam Peaty a quant à lui été couronné sur 100m brasse, Caleb Dressel sur 50m papillon, et Katinka Hosszu sur 200m 4 nages.



Deux jours de compétition aux championnats du monde de natation, et toujours pas de médaille pour la France (qui en avait remporté deux au total lors des derniers Mondiaux en 2017). Il n'y avait d'ailleurs qu'une seule tricolore présente lors de la session de soirée ce lundi à Gwangju en Corée du Sud, et elle n'a pas brillé, c'est le moins que l'on puisse dire. Marie Wattel a en effet terminé huitième et dernière de la finale du 100m papillon, en 57"29, assez loin de son record personnel établi deux fois dimanche (57"23 en séries, 57"00 en demies) et qui lui avait permis de se présenter en finale avec le troisième temps de engagées. La Française va désormais pouvoir se reposer un peu, avant de se concentrer sur les séries du 50m papillon, prévues vendredi. Cette finale du 100m papillon s'est en tout cas terminée sur une grosse surprise, avec la défaite de la championne olympique en titre et quadruple championne du monde, Sarah Sjöström. La Suédoise a en effet échoué à 39 centièmes de la Canadienne de 19 ans Margaret MacNeil, qui remporte son premier grand titre en établissant un nouveau record d'Amérique du Nord (55"83). L'Australienne Emma McKeon complète en podium, en 56"61, alors qu'elle avait terminé deuxième il y a deux ans.

Peaty seul au monde

La première finale de la soirée n'a eu revanche pas accouché de la moindre surprise. Champion olympique, double champion du monde et recordman du monde (56"88 réussis dimanche en demi-finale), le Britannique Adam Peaty (24 ans) a survolé le 100m brasse. Même s'il n'a cette fois pas battu de record, il a terminé la double longueur en 57"14, soit 1"32 de mieux que son dauphin et compatriote, James Wilby, qui remporte sa première médaille dans des Mondiaux, et le Chinois Zibei Yan, qui a battu le record d'Asie en 58"63 et qui décroche sa première médaille dans des Mondiaux en individuel.

Caleb Dressel débute sa moisson...

Septuple champion du monde il y a deux ans à Budapest, Caleb Dressel (22 ans) a remporté sa première médaille de l'édition 2019, sur 50m papillon. Au lendemain de son record des championnats établi en demi-finales (22"57), le Floridien a fait encore mieux en finale, en s'imposant en 22"35 (record des championnats et record d'Amérique du Nord) dans une course où il n'a jamais tremblé, le Russe Oleg Kostin (22"70, première médaille en Mondiaux grand bassin) et le Brésilien Nicholas Santos (22"79) n'ont pas pu rivaliser. A noter que Santos, double vice-champion du monde, bat son propre record de médaillé le plus âgé des Mondiaux, à 39 ans !

... Hosszu aussi

Quatrième titre mondial d'affilée pour Katinka Hosszu sur 200m 4 nages ! La "dame de fer" hongroise de 30 ans s'est imposée sans trembler en finale, dans un temps de 2'07"53, et décroche ainsi la huitième médaille d'or de sa carrière en championnats du monde. La Chinoise Shiwen Ye, sacrée championne olympique sur cette distance en 2012 à l'âge de 16 ans, remporte la médaille d'argent, en 2'08"60, et la Canadienne Sydney Pickrem la médaille de bronze, en 2'08"70 (sa deuxième médaille mondiale en grand bassin).

Xu, Lewis, Efimova et Masse sont en forme

Des demi-finales se déroulaient également ce lundi, sans le moindre Français. Le Chinois Jiayu Xu, tenant du titre, a signé le meilleur temps sur 100m dos, en 52"17, soit un nouveau record des championnats. L'Australien Clyde Lewis a quant à lui réussi le meilleur chrono des séries du 200m nage libre, en 1'44"90. Chez les femmes, la Russe Yuliya Efimova a terminé première sur 100m brasse (dont elle a été championne du monde en 2015) en 1'05"56, et la Canadienne Kylie Masse première des séries du 100m dos (en 58"50).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.