Championnats du monde (Finales) : Deuxième médaille pour les Bleus avec le relais 4x100m nage libre mixte

Championnats du monde (Finales) : Deuxième médaille pour les Bleus avec le relais 4x100m nage libre mixte©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 27 juillet 2019 à 15h10

Malgré un record de France, Marie Wattel n'a pas pu monter sur le podium du 50m papillon alors que Mehdy Metella a terminé cinquième de la finale du 100m papillon, loin derrière l'intouchable Caeleb Dressel. Jérémy Stravius, pour sa part, ne s'est pas qualifié pour la finale du 50m dos alors que le relais 4x100m nage libre est allé chercher le bronze.

Après la médaille de bronze pour David Aubry, le clan tricolore est allé chercher une deuxième récompense lors des championnats du monde de Gwangju. De haute lutte face à la Russie et le Canada, le quatuor de choc formé de Clément Mignon, Mehdy Metella, Charlotte Bonnet et Marie Wattel a remporté le bronze sur le 4x100m nage libre mixte. Longtemps quatrième derrière les Russes, les Tricolores ont su tenir alors que Daria Ustinova a cédé et s'offrent un nouveau podium après le titre européen en 2018. Cette finale, comme toutes les finales lors de cette septième journée, a été remportée par les Etats-Unis. Caeleb Dressel, Zach Apple, Mallory Comerford et Simone Manuel ont battu le record du monde en 3'19''40 pour s'imposer face à l'Australie.

Wattel a tout donné, Smith intouchable

Avant cette finale en relais, Marie Wattel n'a absolument rien eu à regretter lors de la finale du 50m papillon. La native de Lille a tout donné et est allé chercher un nouveau record de France en 25''50 mais cette performance ne lui vaut qu'une cinquième place à trois centièmes de l'Egyptienne Farida Osman, qui décroche la médaille de bronze. Pour le titre mondial, il n'y a pas eu photo puisque Sarah Sjöström a écrasé la concurrence, s'imposant en 25''02, soit trois dixièmes d'avance sur Ranomi Kromowidjojo, vice-championne du monde. Le duel entre la Suédoise et la Néerlandaise s'est poursuivi lors des demi-finales du 50m nage libre avec Sarah Sjöström qui a signé le meilleur temps (24''05) devant Cate Campbell (24''09) et Pernille Blume (24''14). Ranomi Kromowidjojo, cinquième de sa demi-finale, se qualifie avec le septième temps (24''38). La finale du 200m dos féminin a confirmé la domination de Regan Smith. Après avoir battu le record du monde lors des demi-finales, l'Américaine est partie fort avant de baisser de pied dans la dernière longueur pour s'imposer en 2'03''69, trois secondes de Kaylee McKeown et Kylie Masse.

Dressel seul au monde, Metella échoue à deux dixièmes du podium

La finale du 50m nage libre messieurs s'est avérée être un nouveau cavalier seul de Caeleb Dressel. L'Américain, après un départ mesuré, a su accélérer pour décrocher la concurrence et s'imposer en 21''04, soit le meilleur temps établi depuis l'interdiction des combinaisons à base de polyuréthane. 41 centièmes derrière le médaillé d'or, Bruno Fratus et Kristian Gkolomeev ont touché la plaque en même temps, partageant la médaille d'argent (21''45). L'Américain a poursuivi sa moisson de médailles avec un quatrième titre sur le 100m papillon. Avec plus d'une seconde d'avance sur Andrei Minakov, Caeleb Dressel s'est imposé en 49''66, le deuxième meilleur temps de tous les temps sur la distance derrière... son record du monde battu ce vendredi. Chad le Clos complète le podium juste devant Kristof Milak et Mehdy Metella (51''26), qui doit se contenter de la cinquième place.

Stravius manque le coche sur le 50m dos

Il n'y aura pas de finale sur le 50m dos pour Jérémy Stravius. Le niveau des demi-finales s'est avéré tellement dense que la cinquième place du Français dans la deuxième course ne lui permet de signer que la 11eme meilleure performance (24''98), à un peu plus d'un dixième du dernier qualifié, Apostolos Christou (24''86). Recordman du monde, Kliment Kolesnikov a mis un point d'honneur à signer le meilleur temps en 24''35. Les demi-finales du 50m brasse féminin n'ont pas été des modèles de rapidité. Lilly King a, en effet, signé le meilleur temps en 29''84 dans la première demi-finale devant une Yuliya Efimova qui n'a pas forcé pour remporte la deuxième demi-finale (30''12) devant la jeune Benedetta Pilato, âgée de seulement 14 ans (30''17). Le 800m nage libre féminin a vu Katie Ledecky prendre sa revanche. L'Américaine, battue par Ariarne Titmus sur le 400m, a dû se battre face à Simona Quadarella pour s'imposer dans la dernière longueur (8'13''58 contre 8'14''99). L'Australienne prend la troisième place avec un nouveau record d'Océanie (8'15''70). Un succès qui a permis à l'hymne américain d'être joué à six reprises lors de cette journée de samedi à Gwangju.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.