Championnats du monde (Finales) : Aubry au pied du podium, Lesaffre loin du compte

Championnats du monde (Finales) : Aubry au pied du podium, Lesaffre loin du compte©Media365

Guillaume MARION, publié le dimanche 28 juillet 2019 à 15h20

Engagés dans des finales lors de la 8eme et dernière journée des championnats du monde de natation à Gwangju, David Aubry (1500m) et Fantine Lesaffre (400m 4 nages) n'ont pu offrir aux Bleus de nouvelles médailles. Avec deux petites breloques au compteur, la France va quitter la Corée du Sud sans avoir brillé.

David Aubry est tombé sur plus fort. Sur le 1500m, le Français n'a pu rééditer la même performance que sur le 800m, où il avait obtenu le bronze. Très loin du trio de tête, composé de l'Allemand Florian Wellbrock (14'36''54), de l'Ukrainien Mykhailo Romanchuk (14'37''63) et de l'Italien Gregorio Paltrinieri (14'38''75), Aubry a dû se contenter de la 4eme place avec cependant le record national en prime (14'44''72). Peu après, sur le 400m 4 nages, Fantine Lesaffre est passée à côté. Après avoir fait le 6eme temps en demi-finales, la Française a réalisé le 8eme et dernier temps en finale (4'39''68). Très loin du compte, la native de Roubaix ne pouvait de toute façon rien faire face à Katinka Hosszu. Grandissime favorite, la Hongroise s'est adjugée son 4eme titre sur la discipline en 4'30''39 et réalise ainsi le doublé après le 200m 4 nages. Derrière, la Chinoise Shiwen Ye (4'32''07) et la Japonaise Yui Ohashi (4'32''33) suivent.


La sensation Waddell, Seto assure

A Gwangju, Zane Waddell a créé la sensation sur le 50m dos. En effet, en 24''43, le Sud-Africain de 21 ans a surpris les favoris, comme l'Américain Ryan Murphy seulement 4eme (24''53), pour s'offrir le plus beau titre de sa jeune carrière. Meilleur temps des demi-finales, le Russe Kliment Kolesnikov a dû se contenter du bronze (24''51), alors que son compatriote Evgeny Rylov est médaillé d'argent (24''49). Intouchable sur le 400m 4 nages, Daiya Seto a dominé la course de bout en bout et fait le doublé avec le 200m 4 nages. Avec un temps de 4'08''95, le Japonais a devancé l'Américain Jay Litherland (4'09''22) et le Néo-Zélandais Lewis Clareburt (4'12''07). Après s'être déjà paré d'or sur la distance à Barcelone en 2013 et à Kazan en 2015, c'est donc la 3eme fois de sa carrière que Seto obtient le titre mondial.


King et Manuel au rendez-vous

Chez les femmes, les Américaines n'ont laissé que des miettes. Car, sur le 50m brasse, Lilly King, la championne du monde en titre et recordwoman de la discipline, n'a pas déçu. Avec un temps de 29''84, l'Américaine a battu l'une des sensations de ces Mondiaux 2014, à savoir Benedetta Pilato (30''00), l'Italienne de 14 ans. Troisième, la Russe Yuliya Efimova (30''15) s'offre tout de même sa 17eme médaille mondiale. De son côté, avec le 50m nage libre, Simone Manuel fait coup double. Après sa victoire sur le 100m alors qu'elle avait le 8eme temps des demi-finales, l'Américaine a refait le coup. Là encore, après son 4eme temps en demies, Manuel (24''05) a notamment été plus rapide que la Suédoise Sarah Sjoestroem (24''07) et que l'Australienne Cate Campbell (24''11).


La Grande-Bretagne et les Etats-Unis se partagent les relais

Enfin, sur les relais 4x100m 4 nages, les Américains ont failli tout rafler. Sauf que chez les hommes, c'est la Grande-Bretagne qui a décroché l'or en 3'28''10, privant du même coup un nouveau sacre pour Caeleb Dressel. Tenants du titre et pourtant bien partis, les Etats-Unis, composés de Ryan Murphy, Andrew Wilson, Nathan Adrian et donc Dressel, se sont fait surprendre et finissent second (3'28''45). Auteur d'un énorme dernier relais, Duncan Scott a bonifié les performances de Luke Greenbank, Adam Peaty et James Guy. En 3'28''81, la Russie complète le podium. En revanche, chez les femmes, les Américaines ont frappé fort avec le record du monde à la clef. Composé de Regan Smith, Lilly King, Kelsi Dahlia et Simone Manuel, le relais des Etats-Unis a terminé premier en 3'50''40, devant l'Allemagne (3'53''42) et le Canada (3'53''58).

>>> Revivez la 8eme journée

Vos réactions doivent respecter nos CGU.