Championnats d'Europe (petit bassin) : Quatre médailles pour les Bleus !

Championnats d'Europe (petit bassin) : Quatre médailles pour les Bleus !©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 06 décembre 2019 à 20h29

La France a décroché quatre médailles ce vendredi à Glasgow : l'or pour le relais 4x50m féminin, l'argent pour Florent Manaudou sur 50m nage libre et Béryl Gastaldello sur 100m nage libre, et le bronze pour David Aubry sur 1500m.

Et de six ! La France a remporté ses troisième, quatrième, cinquième et sixième médailles aux championnats d'Europe en petit bassin de Glasgow ce vendredi, grâce une nouvelle fois à Béryl Gastaldello, mais aussi à David Aubry, à Florent Manaudou et au relais 4x50m nage libre féminin. La Marseillaise de 24 ans, deuxième de la finale du 50m papillon derrière sa compatriote Mélanie Henique jeudi, a décroché une nouvelle médaille d'argent, sur le 100m nage libre. Alors qu'elle n'avait jamais été médaillée en individuel dans un Euro en petit bassin il y a 24 heures, Gastaldello a créé la surprise en terminant deuxième de sa finale, en 51''85. L'or est revenu à la Britannique Freya Anderson (51''49) et le bronze à la Néerlandaise Femke Heemskerk (51''88). Médaillé de bronze des derniers Mondiaux en grand bassin, sur 800m, David Aubry a ajouté une nouvelle médaille à sa collection, en terminant troisième de la finale du 1500m. Quatrième pendant la majeure partie de la course, le nageur de 23 ans s'est arraché pour aller chercher le bronze, en 14'25"66, assez loin toutefois derrière l'Italien Gregorio Paltrinieri (14'17"14) et le Norvégien Henrik Christiansen (14'18"15).



Manaudou en argent, le relais en or !

Neuf mois après l'annonce de son retour à la compétition, Florent Manaudou est de retour sur un podium international ! Le Marseillais de 29 ans a décroché la médaille d'argent du 50m nage libre, sa distance de prédilection, où il était devenu champion olympique en 2012. En 20"66, il a terminé à 26 centièmes de son grand rival russe Vladimir Morozov. Un chrono bien meilleur que celui de sa demi-finale (21"17, alors que les 21"48 de Maxime Grousset, l'autre Français en lice, ne lui avaient pas permis de se qualifier pour la finale). Visiblement déçu de cette deuxième place, Manaudou décroche tout de même une 28eme médaille dans des championnats du monde ou d'Europe. De quoi l'inciter à s'entraîner encore plus en vue des Jeux Olympiques de Tokyo, où il visera l'or. Le Marseillais, après trois ans d'absence, est sur le bon chemin ! A noter que la médaille de bronze est revenue au Hongrois Maksim Lobanovskii, en 20"76. C'est finalement grâce au relais 4x50m nage libre féminin que la France a décroché son seul titre de la journée ! Béryl Gastaldello, Mélanie Henique, Léna Bousquin et Anna Santamans se sont imposées en 1'35"21 (record de France), a égalité avec les Pays-Bas ! Le Danemark complète le podium, trois centièmes derrière. C'est notamment la belle performance de Gastaldello et Hénique, qui ont mis le relais sur orbite, que les Bleues sont allées chercher le titre. La journée de vendredi ne pouvait pas mieux se terminer ! Avec six médailles, la France n'est plus qu'à deux breloques du total de la dernière édition des championnats d'Europe en petit bassin. A noter que sur le 100m brasse, Théo Bussière (24 ans) n'a pas passé le cap des demi-finales, finissant douzième en 57"81, bien loin des 55"89 du Biélorusse Ilya Shymanovich, qui a signé un nouveau record d'Europe et record des championnats.



Vazaios et Hosszu régalent

Le 200m dos a vu la victoire de l'Italienne Margherita Panziera. Déjà sacrée au même endroit en grand bassin à l'été 2018, la nageuse de 24 ans a remis ça ce vendredi, en s'imposant en 2'01"45, devant l'Ukrainienne Daryna Zevina (2'02"25) et la Néerlandaise Kira Toussaint (2'03"04). C'est ensuite le Grec Andreas Vazaios qui a fait frémir la piscine écossaise, en devenant champion d'Europe du 200m 4 nages en 1'50"85, nouveau record d'Europe et des championnats ! Il a devancé le Norvégien Tomoe Zenimoto Hvas (1'51"74) et l'Allemand Philip Heintz (1'52"55). Et que dire de Katinka Hosszu, la Dame de Fer, qui a remporté une 91eme dans des championnats internationaux, en triomphant sur le 200m papillon (2'03"21), devant l'Italienne Ilaria Bianchi (2'04"20) et sa compatriote Zsuzsanna Jakabos (2'05). Quelques dizaines de minutes plus, la Hongroise a remis ça, avec une victoire sur le 100m 4 nages, en 57"36, devant la Russe Maria Kameneva (57"59) et la Finlandaise Jenna Laukkanen (58"62). Sur 100m dos, la victoire est revenue au Russe Kliment Kolesnikov, déjà sacré en grand bassin l'an passé. Il s'est imposé en 49"09, devant l'Allemand Christian Diener (49"94) et le Roumain Robert-Andrei Glinta (50"30).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.