Championnats d'Europe (petit bassin) : Les Bleus font mieux qu'en 2017

Championnats d'Europe (petit bassin) : Les Bleus font mieux qu'en 2017©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 08 décembre 2019 à 19h40

La France a remporté sa neuvième médaille aux championnats d'Europe en petit bassin de Glasgow, grâce à Mélanie Henique, qui a terminé deuxième de la finale du 50m nage libre en battant le record de France.

Et voilà, le total de Copenhague est dépassé ! Alors que la France avait remporté huit médailles aux championnats d'Europe en petit bassin en 2017 au Danemark, elle en a décroché une neuvième et dernière ce dimanche à Glasgow ! C'est Mélanie Henique qui a poursuivi sa collection, en décrochant l'argent sur 50m nage libre. Après l'or sur le 50m papillon et le 4x50m nage libre, la nageuse de bientôt 27 ans (elle les fêtera le 22 décembre) a remporté une troisième médaille cette semaine. Elle a signé un temps de 23"66 lors de la finale, soit un nouveau record de France. Mais elle n'a rien pu faire face à la Russe de 20 ans Maria Kameneva, qui a été dix centièmes plus rapide. La Danoise Permille Blume décroche quant à elle la médaille de bronze (23"73). Autre Française en lice dans cette finale, Béryl Gastaldello a terminé huitième, en 24 secondes. La Marseillaise paie sans doute ses nombreux efforts de la semaine. Quelques minutes plus tôt, elle avait terminé quatrième de la finale du 100m papillon en 56"55, à onze centièmes de la médaille de bronze remportée part la Grecque Anna Ntountounaki. C'est la Biélorusse de 16 ans Anastasiya Shkurdai qui a été sacrée en 56"21 (nouveau record d'Europe juniors) devant l'Italienne Elena Di Liddo (56"37). Henique et Gastaldello auraient pu rêver d'une nouvelle breloque, avec Camille Dauba et Anna Santamans sur le 4x50m 4 nages, mais les Bleues ont terminé sixièmes, en 1'45"85, loin derrière la Pologne (1'44"85), l'Italie (1'44"92) et la Russie (1'44"96).


Grousset prend date

Toujours côté français, à noter la très belle quatrième place de Maxime Grousset en finale du 100m nage libre. Le nageur de 20 ans a battu son record personnel pour sa première grande finale sur l'épreuve-reine, en 46"54. Mais il n'a rien pu faire face au Russe Vladimir Morozov (45"53), déjà vainqueur du 50m, à l'Italien Alessandro Miressi (45"90) et au Russe Vladislav Grinev (46"35). Quant à Jérémy Stravius, il n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale du 50m dos, terminant dixième des séries en 23"46, loin des 23"00 du Russe Kliment Kolesnikov, qui a ensuite été sacré champion d'Europe en 22"75, devant l'Allemand Christian Diener (23"07) et l'Irlandais Shane Ryan (23"12). Kolesnikov a remporté un autre titre, sur le 100m 4 nages, en s'imposant en 51"15 devant son compatriote Sergei Fesikov (51"59) et le Grec Andreas Vazaios (51"62). Ce même Vazaios a pris sa revanche quelques minutes plus tard en gagnant le 200m papillon en 1'50"23, en devançant l'Allemand Ramon Klenz (1'51"51) et le Britannique James Guy (1'51"73). Dans les autres épreuves, la Russe Mariia Temnikova a remporté la médaille d'or sur le 200m brasse en 2'18"35, devant la Britannique Molly Renshaw (2'19"66) et l'Italienne Martina Carraro (2'19"68), et sur 400m, c'est l'Italienne Simona Quadarella qui a triomphé (3'59"75), l'Allemande de 17 ans Isabel Marie Gose prenant l'argent (3'59"94) et la Hongroise Ajna Kesely (4'00"04) le bronze. La toute dernière épreuve, le 4x50m 4 nages masculin, a quant à elle été remportée par les Russes (1'30"63), devant la Hongrie (1'32"10) et la Biélorussie (1'32"19). La Russie termine d'ailleurs en tête du classement des médailles, devant l'Italie et les Pays-Bas.

Tableau final des médailles :
1- Russie : 22 médailles (13 en or, 5 en argent, 4 en bronze)
2- Italie : 20 (6, 7, 7)
3- Pays-Bas : 10 (5, 1, 4)
4- Hongrie : 11 (4, 4, 3)
5- Grande-Bretagne : 11 (3, 4, 4)
6- France : 9 (2, 5, 2)
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.