Championnats d'Europe : Médaille de bronze sur le 100m nage libre pour Mehdy Metella, finale du 200m nage libre pour Bonnet

Championnats d'Europe : Médaille de bronze sur le 100m nage libre pour Mehdy Metella, finale du 200m nage libre pour Bonnet©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 05 août 2018 à 18h33

Malgré une première moitié de course décevante et grâce à une remontée fantastique sur les 50 derniers mètres lors de la finale du 100m nage libre, Mehdy Metella est allé chercher une médaille de bronze. Charlotte Bonnet s'est, elle, qualifiée pour la finale du 200m nage libre.

Deuxième temps des demi-finales, Mehdy Metella avait de quoi ambitionner le titre européen sur le 100m nage libre. Mais le Guyanais a sans doute payé cher une première longueur très moyenne, qu'il a conclu à la dernière place avec neuf dixièmes de retard. La remontée fantastique du Français ne lui a pas permis d'aller accrocher l'Italien Alessandro Miressi, vainqueur de cette finale en 48''01, mais lui offre toutefois une médaille de bronze en 48''24, à un centième de seconde de Duncan Scott. Une médaille qui vient atténuer la déception issue de la finale du 1500m. Meilleur temps des séries, Damien Joly a rapidement réalisé que les principaux favoris ont joué l'intox dans la matinée. Une finale qui s'est rapidement transformée en duel entre l'Allemand Florian Wellbrock et l'Ukrainien Mykhaylo Romanchuk, séparés de 73 centièmes de secondes à l'arrivée. Le Français prend la sixième place de cette finale avec un débours de 21 secondes sur le vainqueur.


Bonnet frappe fort, Fabre cale en demi-finales


Favorite annoncée du 200m nage libre, Charlotte Bonnet ne s'est pas cachée lors des demi-finales. Partie en tête, la Tricolore a mené sa course de bout en bout pour s'imposer en 1'58''12, assurant automatiquement sa place en finale, alors que l'autre représentante française qualifiée, Margaux Fabre, a bien démarré avant de coincer dans la troisième longueur de bassin et prendre la sixième place à une seconde et demie. Une position peu avantageuse dans la course à la finale et le couperet est tombée après la deuxième demi-finale, remportée par Femke Heemskerk en 1'57''64. Avec le douzième temps, Margaux Fabre voit les portes de la finale se refermer devant elle. La finale du 200m papillon messieurs a vu Kristof Milak s'imposer avec plus d'une seconde et demie d'avance sur son compatriote Tamas Kenderesi et trois secondes sur l'Italien Federico Burdisso. Le Hongrois a également échoué à effacer Laszlo Cseh des tablettes, terminant à neuf centièmes du record d'Europe.


Gastaldello manque le podium, le relais 4x200m masculin hors du coup


Alors que Georgia Davies a remporté la finale du 50m dos à deux centièmes du record d'Europe en 27''23, devant Anastasiia Fesikova et Mimosa Jallow, Béryl Gastaldello a tout donné mais n'a pas été en mesure de monter sur le podium alors qu'il lui aurait fallu aller chercher son record de France pour arracher une médaille. Les demi-finales du 100m dos ont tourné au cauchemar pour Paul-Gabriel Bedel. Le seul représentant tricolore est, en effet, passé très loin de la qualification pour la finale avec le seizième et dernier temps au cumul des deux courses et à deux secondes du meilleur temps. Kliment Kolesnikov s'est un peu plus affirmé comme la star des ces championnats d'Europe avec un nouveau record du monde junior en 52''95 pour devancer son compatriote Evgeny Rylov. Autre star présente dans les bassins, mais contestée celle-là, Yuliya Efimova n'a pas fait de détail surle 100m brasse en dominant de 73 centièmes la Lituanienne Ruta Meilutyte et l'Italienne Arianna Castiglioni a pris le bronze à une seconde.La dernière finale de la journée, le relais 4x200m nage libre messieurs, a vu l'équipe de France passer à côté de son sujet. Devant son public et grâce au finish de James Guy, la Grande-Bretagne s'est imposée devant la Russie et l'Italie alors que les Bleus emmenés par Jordan Pothain ont pris la sixième place finale à près de huit secondes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.