Championnats d'Europe en petit bassin : Manaudou se bat parfois contre son corps

Championnats d'Europe en petit bassin : Manaudou se bat parfois contre son corps©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le samedi 07 décembre 2019 à 12h40

Alors qu'il a renoué avec les podiums lors du 50m nage libre des championnats d'Europe en petit bassin, Florent Manaudou s'est laissé à une confidence surprenante.

A peine six mois après avoir repris la compétition, Florent Manaudou a déjà fait son retour sur le podium en grands championnats. Ce vendredi, à l'occasion de la finale du 50m nage libre, sa discipline de prédilection et celle sur laquelle il va se concentrer en vue des Jeux Olympiques de Tokyo, le nageur du CN Marseille a pris la deuxième place derrière Vladimir Morozov. A l'issue de cette finale, Florent Manaudou a confié avoir souffert de crampes en fin de course dont la cause est surprenante. « J'ai des crampes à la fin qui ne sont pas dues à l'effort physique mais plus à la tension, et ça ne me plaît pas trop parce que je ressens ce genre de choses depuis le début de la saison, a confié à l'AFP le champion olympique 2012 sur la distance. C'est comme si mon corps n'avait pas envie de faire des choses parfois... »


Manaudou : « Je sais que tout le monde m'attend »

Cette deuxième place, qui intervient alors que Florent Manaudou n'avait pas pris part à des championnats depuis son retrait en 2016 à l'issue des Jeux de Rio, est un résultat qui, d'un côté, satisfait le nageur français mais, dans l'autre, le frustre énormément. « Ce 50m nage libre est compliqué parce que je sais que tout le monde m'attend et moi aussi je veux nager vite. 20''60, ce n'est pas négligeable, c'est mon deuxième meilleur temps de la saison, a assuré le sociétaire du CN Marseille. Je n'ai pas nagé ce temps-là à chaque compétition non plus. Et je suis content de remonter sur un podium. Mais ça m'énerve d'être à quatre dixièmes de mon meilleur et ça reste une deuxième place, j'aurais bien aimé entendre la Marseillaise... » Une médaille d'or qui, s'il reste sur une pente ascendante, n'est que partie remise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.