Championnat de France : Bonnet sacrée pour la deuxième année de suite, nouveau record de France pour Aubry

Championnat de France : Bonnet sacrée pour la deuxième année de suite, nouveau record de France pour Aubry©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 20 avril 2019 à 20h39

Sacrée de nouveau championne de France du 100m nage libre, ce samedi à Montpellier, Charlotte Bonnet conserve son titre et décroche du même coup son billet pour les Championnats du Monde de Gwangju (Corée du Sud), qui auront lieu cet été. Deuxième de cette finale, Béryl Gastaldello accompagnera la Niçoise, contrairement à Marie Wattel. Sacré lui aussi ce samedi dans l'Hérault, sur le 800m, David Aubry a signé la meilleure performance mondiale de la saison et établi avec un temps de 7'46"3 le nouveau record de France.

Charlotte Bonnet et Béryl Gastaldello sont venues rejoindre samedi Fantine Lesaffre, Mehdy Metella, Damien Joly, Jérémy Stravius et Clément Mignon sur la liste des Français en possession de leur billet pour les Championnats du Monde en grand bassin de l'été prochain à Gwangju (Corée du Sud). Déjà qualifiées pour le 200m des Mondiaux pour Bonnet et pour le 100m dos en ce qui concerne Gastaldello, les deux jeunes femmes ont cette fois validé samedi à Montpellier leur sésame pour le 100m nage libre du rendez-vous sud-coréen. Sans surprise, la première, déjà sacrée l'année dernière, a conservé son titre de championne de France en survolant la finale de ces Championnats de France en grand bassin avec un temps de 53"29 à l'arrivée. Gastaldello termine deuxième avec un chrono de 53"84 là aussi nettement supérieur à son meilleur temps de la saison. La Marseillaise sourit, Marie Wattel, elle, grimace. Pourtant mieux partie que sa concurrente, la Lilloise, troisième en 54"29, est la grande perdante de cette finale passionnante à plus d'un titre. Une finale qui a surtout permis à Bonnet de marquer sa suprématie. « C'est ce que je voulais nager, savourait la Niçoise ensuite sur le site de la FFN. Je savais que je n'avais pas ma même énergie que l'année dernière donc le but était de gagner ce soir, de conserver mon titre et d'avoir un bon temps donc je suis contente ». Un bonheur partagé bien évidemment par l'autre qualifiée du jour Gastaldello, aux anges. « Je suis vraiment contente parce que c'était très difficile pour moi aujourd'hui (samedi). Ça faisait quatre ans que je n'avais pas fait mon meilleur temps au 100 crawl, je me sens en très bonne forme dans l'eau et il y a des belles choses qui s'annoncent pour l'avenir, c'est sûr et certain ».


Aubry en plein rêve



David Aubry peut lui aussi regarder l'horizon avec beaucoup de sérénité et d'ambitions. Mercredi, dans une piscine qu'il connaît par coeur, le Montpelliérain déjà en possession de son billet pour le 1 500m de Gwangju, a atteint les sommets sur la finale du 800m, qu'il a écrasée dans un temps exceptionnel de 7'46"3 synonyme de meilleure performance mondiale de la saison mais aussi de nouveau record de France pour l'Héraultais sacré champion de France devant ses supporters. La journée rêvée pour celui qui sera l'une des autres chances de médaille des Bleus en Corée du Sud. « Je me suis régalé, ça a été l'une des plus belles courses de ma carrière, ne cachait pas le héros du jour. Je me suis senti bien du début à la fin mais je ne m'attendais pas du tout à nager ce temps-là. Je voulais m'approcher du record de France et si possible le battre, mais je ne m'attendais pas à le battre de deux secondes. C'est assez incroyable. Je suis très satisfait d'avoir nagé cette course surtout pendant ces championnats. Je remercie tout le monde de m'avoir soutenu et d'avoir cru en moi ». Au rayon moins emballant de cette avant-dernière journée, à retenir aussi l'échec du relais 4x100m dames, privé des minima pour neuf centièmes. La DTN a ménagé le suspense pendant la moitié de la journée avant de trancher, sans pitié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.