Une dérogation pour les Tricolores

Une dérogation pour les Tricolores©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le vendredi 26 juin 2020 à 11h28

Si la pratique du judo est toujours interdite dans les clubs, les Bleus, en stage de préparation aux Ménuires, sans Teddy Riner, ont obtenu une dérogation pour pouvoir combattre.



Sans Teddy Riner, parti en Guadeloupe, l'équipe de France de judo a débuté lundi aux Ménuires son stage de reprise, qui va s'étirer jusqu'au 1er juillet. Un stage d'oxygénation qui a permis aux Tricolores de remettre le kimono après trois mois d'inactivité en raison de la pandémie de coronavirus. "À l'occasion de ce stage, les athlètes espèrent vivement qu'ils seront enfin autorisés à pouvoir reprendre la pratique du judo, même si cela est dans le cadre d'un protocole strict", déclarait avant le départ pour la Savoie Jean-Luc Rougé, le président de la Fédération française de judo et disciplines associées (FFJDA).

Décosse : "Pas dans le dur d'entrée"

Et son vœu a été exaucé. Car si la pratique du judo est toujours interdite dans les clubs, les Bleus ont obtenu une dérogation pour ce stage de préparation, en vue notamment des championnats d'Europe, qui devaient initialement se dérouler début mai à Prague mais ont été reportés à novembre, toujours en République tchèque, à cause de la crise sanitaire. Même si le travail technique est pour l'instant privilégié au combat, reconnaît Lucie Décosse, la coach des féminines.

"On ne vas pas être dans le dur d'entrée, détaille la championne olympique 2012 des moins de 70 kg pour France Bleu. Là, on est sur de la répétition avec l'objectif de retrouver de la mobilité, les gestes du judo, les déplacements, les rotations sur les attaques... L'intensité va monter de plus en plus." Pour Cyril Maret, médaillé de bronze lors de la dernière olympiade en moins de 100 kg, cette reprise est avant tout "un soulagement" : "Je n'ai pas fait du tout de judo pendant trois mois, donc c'est un soulagement de remettre le kimono, on profite de chaque instant. Il y une légère surcharge pondérale mais ça ira mieux bientôt." Surtout que les choses sérieuses vont bientôt débuter...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.