Masters : Riner retrouve la victoire

Masters : Riner retrouve la victoire©Media365

Thomas Siniecki : publié le mercredi 13 janvier 2021 à 18h07

Il voulait remettre les pendules à l'heure, c'est réussi : Teddy Riner, pour sa première sortie depuis près d'un an et sa défaite retentissante à Paris, a remporté le Masters avec autorité. La France a régné sur le tournoi à Doha.



Teddy Riner a été convaincant mercredi à Doha, pour la dernière journée du Masters. Après avoir connu son premier revers en 154 combats et plus de neuf ans, au mois de février à Paris, le double champion olympique a semblé pouvoir poser un ippon presque tout au long de sa finale, très maîtrisée devant le jeune Russe Inal Tasoev. Très affûté, le Français se contente aisément d'une victoire à quinze secondes du terme, grâce à trois pénalités : "Je voulais savoir où j'en étais, ça faisait un moment... Et ça fait du bien ! J'ai vu ce qui fonctionnait, d'autres choses qui peuvent aussi faire la différence... C'est un bon présage pour la suite, mais il ne faut pas se tromper d'objectif. Je reste concentré sur les JO, où il n'y aura que les meilleurs des meilleurs. La pression était bonne, c'est normal, ça transcende."

C'est une journée littéralement dorée pour le clan tricolore, puisque Madeleine Malonga (-78 kg) et Romane Dicko (+78 kg) se sont également imposées. La première a eu plus de mal : après un rapide waza-ari en sa faveur, elle a frisé la défaite au sol face à la Japonaise Shori Hamada. "Je ne voulais pas lâcher, j'ai bien défendu, se réjouit Malonga pour L'Equipe. Je pensais que sa clé de bras allait passer, mais il était hors de question que je perde ! Je veux juste être championne olympique, c'est en bonne voie. Il faut que je sois encore plus puissante. Avec une concurrence pareille, on ne se repose jamais (sourire)."

Dicko, elle, a été beaucoup plus expéditive : un ippon contre Iryna Kindzerska à plus de deux minutes de la fin (2:13 exactement). "Je m'attendais à ce que ce soit plus long, mais ça veut dire que j'ai fait le travail qu'il fallait ! J'étais prête, je suis contente d'avoir placé des ippons rapides à tous les combats." La France, avec ses cinq médailles d'or - et sept breloques au total - termine meilleur nation de ce Masters, déjà le dernier grand rendez-vous de cette saison fatalement ramassée, avant le duo Mondiaux - JO en juin et juillet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.