La reprise se précise pour Riner

La reprise se précise pour Riner©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le jeudi 27 juin 2019 à 21h55

Dans un entretien exclusif accordé au Parisien, Teddy Riner révèle qu'il reprendra officiellement la compétition le dimanche 7 juillet prochain à Montréal. Après une pause de 18 mois, le judoka français se projette également dans le futur.

C'est désormais officiel, Teddy Riner va très bientôt remonter sur un tatami. Ce jeudi, la judoka a accordé un entretien exclusif auprès de nos confrères du Parisien. Dans celui-ci, le Français s'épanche un peu plus sur son grand retour à la compétition, initialement prévu en mars 2019 à Marrakech, mais finalement repoussé. A ce sujet, Riner a confié : « A l'époque, je n'étais pas prêt. C'était beaucoup trop tôt, il ne fallait pas se précipiter. Cette fois, je me sens bien, j'ai vraiment envie de me conforter. » Le natif des Abymes en Guadeloupe n'a plus disputé le moindre combat depuis désormais 18 mois, soit depuis le 11 novembre 2017, lorsqu'il avait remporté son dixième titre mondial à Marrakech (Maroc).



A l'époque, il avait alors décidé de faire une longue pause, à cause notamment de ses nombreuses blessures : « J'ai pris mon temps, il a fallu perdre du poids, me remettre dans le coup. J'ai mis toute mon énergie dans l'entraînement afin de retrouver mon meilleur niveau. Je suis désormais prêt, je vais tester et aller chercher des informations et surtout des points. »

« L'heure est venue, c'est décidé, je reprends au Canada »

Double champion olympique de la spécialité, le sportif de 30 ans a choisi le Grand Prix de Montréal pour tenter de revenir au premier plan, le dimanche 7 juillet prochain. « L'heure est venue, c'est décidé, je reprends au Canada. Je pense que Montréal est le tournoi idéal pour moi. Je n'y suis jamais allé, je vais devoir gérer un décalage horaire, comme ce sera le cas l'année prochaine aux JO de Tokyo. Surtout, ça va me permettre d'aller me confronter un peu », confie-t-il. Ce n'est que que dans quelques heures que la liste des engagés pour Montréal sera connue. Riner s'avance dans l'inconnu mais il devra à tout prix engranger le plus de points possibles, pour se faciliter la tâche et avoir un tableau le plus dégagé possible à Tokyo, pour les prochains Jeux Olympiques d'été : « Ce tournoi sera aussi l'occasion de marquer des points à la ranking list. J'ai aussi besoin de savoir où j'en suis au niveau de mon judo. Il n'y a que la compétition qui peut te dire la vérité. »


« Dans ma tête, je sais que j'ai les moyens »

Le Français l'assure, il se sent prêt : « Je n'ai pas plus de pression que ça. J'ai envie de bouger sur la scène internationale, de montrer que je suis encore là et de me prouver à moi-même que je suis encore capable. Dans ma tête, je sais que j'ai les moyens, mais le judo va parler. » Durant sa pause, Teddy Riner n'a « pas suivi » les résultats de ses adversaires, dont ceux du Géorgien Guram Tushishvili, numéro un de la catégorie : « Je ne l'ai jamais fait durant toute ma carrière. Il faut être acteur de ses combats, pas spectateur. » Sitôt Montréal passé, le Tricolore n'exclut pas ensuite de prendre la direction de Zagreb pour le Grand Prix, ou Budapest, toujours en juillet. Fin août, il pourrait même être de la partie, pour les championnats du monde de Tokyo, afin de décrocher un onzième titre mondial. Il y a encore quelques mois, cette hypothèse paraissait bien farfelue : « Ça dépendra du Canada et de la façon dont je me sens. Il ne faut jamais fermer la porte. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.