Judo - Championnats du monde : Cysique termine aussi cinquième

Judo - Championnats du monde : Cysique termine aussi cinquième©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 27 août 2019 à 13h30

Après Mélanie Clément et Amandine Buchard, c'est Sarah-Léonie Cysique qui a terminé cinquième des championnats du monde de judo de Tokyo, dans la catégorie des -57kg. Hélène Receveaux (-57kg) et Guillaume Chaine (-73kg) ont été éliminés prématurément.

Après deux premières journées sans médaille aux championnats du monde de Tokyo, la France espérait enfin débloquer son compteur avec les -57kg et les -73kg ce mardi. C'est encore raté ! A l'issue de la phase éliminatoire, la délégation tricolore pouvait rêver d'une breloque en bronze grâce à Sarah-Léonie Cysique. La judokate de 21 ans (19eme mondiale) a en effet disputé les repêchages, suite à son élimination en quarts de finale. Elle a débuté sa journée par une victoire sur ippon en 3'46 face à l'Autrichienne Sabrina Filzmoser, médaillée de bronze mondiale en 2005 et 2010, mais aujourd'hui âgée de 39 ans. Puis c'est la Polonaise Anna Borowska, pourtant classée trois rangs devant elle, qui a subi la loi de Cysique, avec un ippon en 20 secondes ! Cela fut plus difficile au troisième tour face à la n°8 mondiale, l'Allemande Theresa Stoll, mais Cysique a fini par s'en sortir au golden score après 6'12 de combat. Malheureusement, la Française a fini par rendre les armes en quarts de finale, contre la médaillée de bronze des Mondiaux 2018 et n°2 mondiale, la Canadienne Christa Deguchi : ippon après 1'05. Dans la soirée (heure de Tokyo), Sarah-Léonie Cysique était de retour sur le tatami pour son premier combat de repêchage, face à la Kosovare Nora Gjakova, championne d'Europe 2018 et n°3 mondiale. Pas simple sur le papier, mais la jeune Française s'en est magnifiquement sortie, en mettant son adversaire ippon après seulement 2'23 de combat ! Pour sa finale de repêchage, Cysique avait droit à une adversaire encore plus forte : la Brésilienne Rafaela Silva, championne olympique en titre et n°4 mondiale ! Mais la pensionnaire de l'AC Boulogne-Billancourt n'a pas réussi l'exploit, se faisant éliminer sur waza-ari alors que la Brésilienne avait deux pénalités contre elle. C'est une grosse déception pour Sarah-Léonie Cysique qui, comme Mélanie Clément et Amandine Buchard dimanche et lundi, termine à la cinquième place. Le compteur de médailles est toujours bloqué à zéro pour l'équipe de France...




Receveaux tombe sur la n°1 mondiale, Chaine s'arrête en huitièmes

Pour Hélène Receveaux, médaillée de bronze mondiale et européenne en 2017, l'aventure s'est en revanche arrêtée dès le deuxième tour. Victorieuse sur ippon de la Belge Mina Libeer après 1'37 pour son entrée en lice, la n°12 mondiale a ensuite subi la loi de la championne du monde en titre et n°1 mondiale, la Japonaise Tsukasa Yoshida : ippon après 2'55. Pour ne rien arranger, la Française s'est blessée au coude sur la clé de la Japonaise, ce qui va la contraindre de déclarer forfait pour la compétition par équipes. Quant à Guillaume Chaine (32 ans, 25eme), seul représentant français en -73kg, il est tombé dès les huitièmes de finale. Le natif de Colombes avait débuté sa journée par trois ippons face à des judokas mois bien classés que lui : en 1'42 contre l'Estonien Oscar Pertelson, en 4'40 au golden score contre le Marocain Ahmed El Meziati et en 2'07 contre le Burkinabé Lucas Diallo. Mais la marche suivante, face au Russe Denis Iartcev, n°12 mondial, était trop haute, et Chaine a été mis ippon à six secondes de la fin du combat. Toujours pas de médaille pour la délégation masculine française...

Les podiums du jour :
-57kg : Christa Deguchi (CAN) en or, Tsukasa Yoshida (JAP) en argent, Rafaela Silva (BRE) et Julia Kowalczyk (POL) en bronze

-73kg : Shohei Ono (JAP) en or, Rustam Orujov (AZE) en argent, Hidayat Heydarov (AZE) et Denis Iartcev (RUS) en bronze

Tableau des médailles (après 3 journées sur 7)
1- Japon : 8 (3 en or, 2 en argent, 3 en bronze)
2- Russie : 2 (1 en or, 1 en bronze)
3- Géorgie : 1 (1 en or)
- Ukraine : 1 (1 en or)
- Canada : 1 (1 en or)
6- Azerbaïdjan : 2 (1 en argent, 1 en bronze)
7- Ouzbékistan : 1 (1 en argent)
- Corée du Sud : 1 (1 en argent)
9- Kosovo : 2 (2 en bronze)
10- Kazakhstan : 1 (1 en bronze)
- Mongolie : 1 (1 en bronze)
- Moldavie : 1 (1 en bronze)
- Brésil : 1 (1 en bronze)

Les Français en lice mercredi : Clarisse Agbegnenou en -63kg, Alpha Oumar Djalo en -81kg

Vos réactions doivent respecter nos CGU.