Judo - Championnats du monde : Buchard pas mieux que Clément

Judo - Championnats du monde : Buchard pas mieux que Clément©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 26 août 2019 à 14h00

La deuxième journée des championnats du monde de judo se déroule ce lundi ) Tokyo, avec les -52kg chez les femmes et les -66kg chez les hommes au programme. Figurant parmi les favorites, Amandine Buchard a été battue lors du match pour la médaille de bronze, alors que Kilian Le Blouch a été éliminé en seizièmes.

Après une première journée sans médaille dimanche aux championnats du monde de Tokyo, la France espérait ouvrir son compteur ce lundi avec ses deux représentants, Amandine Buchard (-52kg) et Kilian Le Blouch (-66kg). C'est raté ! Troisième des Mondiaux de Bakou l'an dernier et actuellement n°1 mondiale devant trois Japonaises, la Française de 24 ans figurait parmi les favorites pour le titre, et avait d'ailleurs parfaitement entamé sa compétition. Exemptée de premier tour, elle n'a ensuite passé que 1'51 sur le tatami pour battre la Malgache Tessia Tsiorinirina sur ippon (abandon de son adversaire après une prise au sol). Elle avait droit un huitième de finale à sa portée, face à la Vietnamienne Thuy Nguyen, 78eme mondiale, qu'elle n'avait encore jamais affrontée. Et là encore, ce fut une démonstration de la Française, avec une victoire sur ippon en 2'05, suite à une immobilisation au sol. Au tour suivant, la judokate de Noisy-le-Sec défiait la Portugaise Joana Ramos, 22eme mondiale, qu'elle a battue en huitièmes de finale des deux derniers Championnats du monde. Jamais deux sans trois pour Buchard, qui a expédié son adversaire en seulement 1'15 pour rallier le dernier carré ! Avec seulement 5'11 passées sur le tatami durant la matinée, la Française pouvait difficilement rêver mieux comme entrée en matière.

Buchard tombe au golden score en demies

Mais les choses se sont forcément corsées en demi-finale, avec un combat face à la n°6 mondiale Natalia Kuziutina, triple médaillée de bronze mondiale, et également troisième des derniers JO de Rio. Buchard ne l'avait jamais battue en quatre confrontations, et la série s'est malheureusement poursuivie ce lundi... C'est en effet la Russe qui s'est imposée au golden score, sur un waza-ari après 5'19 de combat. Alors que l'arbitre avait d'abord donné ippon, la vidéo a finalement donné waza-ari, mais cela revenait au même pour la Française, puisqu'au golden score, le premier point marqué est synonyme de victoire. Quelle déception pour "Bubuche", qui devait vite se remobiliser pour aller décrocher la médaille de bronze. Mais malheureusement, elle a confirmé sa réputation de judokate ayant du mal à confirmer en grands championnats ses performances du reste de la zone. Amandine Buchard a en effet subi la loi de de la Japonaise Ai Shishime, n°4 mondiale, qu'elle avait pourtant dominée deux fois sur trois durant sa carrière. A domicile, Shishime a réussi à immobiliser la Française au sol en toute fin de combat, décrochant ainsi sa troisième médaille mondiale d'affilée. Comme Mélanie Clément dimanche, la Française doit donc se contenter de la cinquième place.


Le Blouch éliminé en seizièmes

Quant à Killian Le Blouch (29 ans, 24eme mondial), qui a remporté son premier tournoi du Grand Chelem cette saison, à Ekaterinbourg, il était également exempté de premier tour, et a remporté son premier combat de la journée après seulement 1'47, le Saoudien Abdulaziz Albashi ayant rapidement écopé de trois pénalités. En seizièmes de finale, le natif de Clamart défiait un judoka au classement équivalent (20eme), l'Ouzbek Sardor Nurillaev, qu'il n'avait encore jamais affronté. Et c'est l'Ouzbek qui s'est imposé au golden score, après un combat de 6'13, sur un waza-ari très limite. Ce n'est donc pas ce lundi que la délégation masculine française (dont on attend assez peu cette semaine à Tokyo, au contraire des femmes) décrochera sa première médaille...

Les podiums du jour : 
-52kg : Uta Abe (JAP) en or, Natalia Kuziutina (RUS) en argent, Ai Shishime (JAP) et Majlinda Kelmendi (KOS) en bronze

Tableau des médailles (après 2 journées sur 7)
1- Japon : 6 (2 en or, 1 en argent, 3 en bronze)
2- Russie : 1 (1 en or)
- Géorgie : 1 (1 en or)
- Ukraine : 1 (1 en or)
5- Ouzbékistan : 1 (1 en argent)
- Corée du Sud : 1 (1 en argent)
7- Kosovo : 2 (2 en bronze)
8- Kazakhstan : 1 (1 en bronze)
- Mongolie : 1 (1 en bronze)
- Moldavie : 1 (1 en bronze)

Les Français en lice mardi : Hélène Receveaux et Sarah Léonie Cysique en -57kg, Guillaume Chaine en -73kg 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.