Grand Slam : Pas de tournoi en mai prochain à Paris

Grand Slam : Pas de tournoi en mai prochain à Paris©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 03 mars 2021 à 00h22

Par l'intermédiaire d'un communiqué, la Fédération Française de judo a annoncé l'annulation du tournoi de Paris, prévu les 8 et 9 mai prochains, par la Fédération Internationale, qui propose une nouvelle date au calendrier en octobre.

Il n'y aura pas de fête du Judo à Paris les 8 et 9 mai prochain. Par l'intermédiaire d'un communiqué, la Fédération Française de judo a confirmé la décision prise par la Fédération Internationale d'annuler le Paris Grand Slam. Une décision qui, selon les dirigeants du judo français, serait lié à un contrat liant la FFJudo et l'IJF qui n'a pas été signé en temps et en heure par l'ancienne équipe dirigeante de la Fédération Française, menée par Jean-Luc Rougé. Désormais dirigée par Stéphane Nomis, la FF Judo était parvenue à une prolongation de l'engagement envers l'Accor Arena pour quatre ans mais voit sa place au calendrier international désormais attribuée à la ville russe de Kazan concernant l'année 2021. « Je suis déçu. Il y a de la frustration parce qu'on avait fait le travail », a assuré le président de la Fédération Française de judo dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. Ce dernier, qui assure s'être « battu comme un dingue » pour récupérer les dates initialement prévues, avait prévu un plan B si besoin.


L'IJF propose une nouvelle date en octobre

En effet, Stéphane Nomis a échangé avec le président de l'IJF Marius Vizer concernant une possible organisation du Paris Grand Slam au Stade Pierre-de-Coubertin, salle qui accueille en temps normal le PSG Handball. « Je n'avais pas le droit de baisser les bras, de perdre le tournoi de Paris », ajoute le patron du judo français. Face à ce qui ressemble à un bel imbroglio entre les deux équipes dirigeantes de la FF Judo, la Fédération Internationale a proposé un nouveau créneau dans le calendrier international de la saison 2021, au mois d'octobre. En effet, malgré la mobilisation du sport français, l'IJF n'a pas voulu amender son calendrier, déjà incertain en raison de la situation sanitaire. Craignant que les meilleurs judokas du monde ne fassent l'impasse quelques mois après les Jeux Olympiques de Tokyo, cette proposition a été accueillie fraîchement par les équipes de Stéphane Nomis. Un changement de date qui serait, toutefois, provisoire car l'IJF a déjà pris l'engagement de replacer le Paris Grand Slam au mois de mai dès 2022 et jusqu'en 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.