Grand Slam de Paris : Deux nouvelles médailles d'or pour le clan tricolore

Grand Slam de Paris : Deux nouvelles médailles d'or pour le clan tricolore©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 09 février 2020 à 19h48

Malgré l'élimination de Teddy Riner, la deuxième journée du Grand Slam de Paris a été réussie par l'équipe de France avec Madeleine Malonga et Romane Dicko remporter l'or dans leurs catégories respectives.

Le Grand Slam de Paris s'est terminé dans la joie pour l'équipe de France. Si la journée a été ternie par l'élimination de Teddy Riner au troisième tour chez les +100kg, les Bleues ont pris la relève. On n'a d'ailleurs vu que du bleu-blanc-rouge dans la catégorie des -78kg puisque la finale a opposé Madeleine Malonga à Fanny-Estelle Posvite. Un dernier combat tendu entre les deux Tricolores et dans lequel la décision a été faite au jeu des pénalités après un peu plus de trois minutes sans que le score ne bouge. L'absence de combativité de Fanny-Estelle Posvite a offert à Madeleine Malonga son deuxième titre consécutif à Bercy. Une troisième Tricolore aurait pu prendre place sur le podium mais Audrey Tcheumeo, battue par la future médaillée d'or en demi-finale par ippon après 29 secondes, a calé dans son match pour la médaille de bronze face à la Cubaine Kaliema Antomarchi.


Dicko aussi au rendez-vous, Clerget sur le podium



Expéditive pendant l'essentiel de son parcours dans la catégorie des +78kg, Romane Dicko a d'abord eu besoin du golden score pour se défaire de la Brésilienne Beatriz Sousa en demi-finale. Mais pour le titre, la Française a parfaitement contrôlé la Biélorusse Maryna Slutskaya. Multipliant les fausses attaques, cette dernière a vu l'arbitre la pénaliser à deux reprises avant de la disqualifier après deux minutes de combat seulement. Un succès qui lui permet d'être la première Française à remporter cette catégorie à Paris depuis Emilie Andéol en 2015. Cette deuxième et dernière journée du Grand Slam de Paris a également vu Axel Clerget aller chercher la médaille de bronze chez les -90kg. Eliminé en quarts de finale par le futur vainqueur, l'Espagnol Nokoloz Sherazadishvili, le Tricolore a dominé le Turc Mikail Ozerler puis le Néerlandais Noel Van't End, tous deux par ippon, pour valider sa place sur le podium. Une opportunité que Marie-Eve Gahié n'a pas su saisir chez les -70kg, dominée par ippon par la Suédoise Anna Bernholm. Avec trois médailles d'or, une en argent et deux de bronze, la France a été présente au rendez-vous et lance l'année olympique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.