GP de Montréal : Un retour satisfaisant et plein de leçons pour Teddy Riner

GP de Montréal : Un retour satisfaisant et plein de leçons pour Teddy Riner©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 08 juillet 2019 à 08h43

Après sa victoire en finale face à Hisayoshi Hasegawa lors du Grand Prix de Montréal, pour son retour à la compétition après une longue absence, Teddy Riner savoure mais confirme qu'il lui reste encore du travail à accomplir pour être à son meilleur niveau lors des JO de Tokyo.

Après une très longue pause dans sa carrière, Teddy Riner est redevenu un judoka ce week-end à l'occasion du Grand Prix de Montréal. En terre canadienne, le décuple champion du monde a fait un retour tonitruant en s'imposant en finale face à Hisayoshi Harasawa. Après ce succès, le sociétaire du Paris Saint-Germain Judo s'est longuement confié dans des propos recueillis par l'AFP et n'a pas caché une certaine satisfaction de faire perdurer sa série d'invincibilité après une absence aussi longue. « Ça fait du bien, parce qu'une pause de 20 mois, c'est vrai que ça fait du bien, mais le travail pour perdre du poids, pour retrouver son niveau était encore plus difficile, surtout avec un nouveau circuit qui s'est installé ces derniers mois, ces dernières années, a confié le double champion olympique. Donc du coup, je suis super content, je suis content du travail effectué. Je sais très bien qu'aujourd'hui (dimanche), il y avait pas mal d'hésitations, pas mal de travail encore en suspens, mais l'essentiel, c'était d'aller chercher cette médaille avec ce que j'avais. »


Riner : « Je n'ai pas eu mon judo »

Mais ces premiers combats au plus haut niveau ont surtout mis en exergue ce qui manque encore à Teddy Riner, les éléments de son judo qu'il n'a pas encore retrouvé malgré l'entraînement. « Je sais ce qui me reste à bosser, ce qui me reste à travailler pour être encore meilleur et ne plus avoir de petites hésitations dans la tête ou encore du judo encore trop en suspens, sur l'attente, assure le protégé de Franck Chambilly à l'AFP. Le fait de ne pas avoir fait de compétitions depuis un certain moment fait que je n'ai pas beaucoup d'automatismes, que je n'ai pas eu mon judo que je connais, en dynamisme. » Toutefois, ces scories encore présentes dans son style de combat ne jettent pas une ombre sur l'objectif que s'est fixé Teddy Riner, qui n'est rien d'autre qu'un troisième titre olympique à Tokyo, au pays du judo, après ceux glanés à Londres puis Rio. « Les adversaires ne m'ont pas attendu, c'est à moi de rattraper les wagons, note le natif des Abymes, en Guadeloupe. Je pense que là c'est bien parti, maintenant il faut retourner au boulot, retravailler les points faibles et surtout améliorer les points forts. Il faut se laisser le temps, on a encore un an avant les Jeux, on donnera tout le jour J. » A douze mois de l'échéance, Teddy Riner semble reparti sur de bons rails.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.