France : Ouverture d'une enquête pour des faits présumés de " violences sexuelles "

France : Ouverture d'une enquête pour des faits présumés de " violences sexuelles "©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le vendredi 20 novembre 2020 à 17h40

Le parquet de Lille a décidé d'ouvrir une enquête pour des faits présumés de « violences sexuelles » dans le judo français.



Le judo continue de faire parler de lui, dans la rubrique faits divers. En effet, ce mercredi, une enquête a été ouverte, par le parquet de Lille, qui l'a confiée à la PJ de Lille, pour des faits de « violences sexuelles » présumées. Une enquête qui est due à un signalement effectué par la Fédération française de judo. Les soupçons se portent ainsi sur un entraîneur, également ancien membre du comité directeur de la Fédération française de judo. Selon les informations de l'AFP, il s'agirait de l'ancien président de la Ligue Nord-Pas-de-Calais, qui tient cette information d'une source proche du dossier. Cette personne, mise en examen le 29 septembre dernier, aurait commis plus d'une agression sexuelle, au sein d'un club situé dans le Nord de la France, et lui serait ainsi également reproché des faits présumés de « viols commis sur une mineure par une personne ayant autorité sur la victime », selon le parquet de Lille.

Le judo doit faire face à plusieurs affaires de ce genre

Le parquet de Lille a également ajouté que cet homme, « sans antécédent » et « évoluant dans plusieurs clubs de judo », a été « placé sous contrôle judiciaire », alors que « plusieurs victimes ont été identifiées ». Cette procédure a pu être déclenchée suite au témoignage d'au moins une victime présumée, membre de ce fameux club. Quand à cet homme, il a été officiellement suspendu de ses fonctions d'entraîneur par la Fédération française de judo, ce mercredi. Ces derniers temps, le judo français n'est clairement pas épargné et plusieurs affaires de violences sexuelles ont ainsi été révélées. Il y a quelques jours de cela, un autre entraîneur de ce même club avait lui aussi été suspendu par la Fédération française de judo, après avoir été mis au courant de sa mise en examen pour viol sur mineur. Selon les propos de cette même source, rapportés par l'AFP : « Les deux se connaissent très bien ». Toutefois, le parquet assure : « Pour le moment, il n'est pas établi de lien entre ces deux affaires. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.