France : La gendarme décédée était une judokate de haut niveau

France : La gendarme décédée était une judokate de haut niveau©Media365
A lire aussi

Marie Mahé : publié le dimanche 05 juillet 2020 à 14h00

Décédée ce samedi soir dans l'exercice de ses fonctions, la gendarme Mélanie Lemée, âgée de seulement 25 ans, exerçait également le judo au plus haut niveau.



La France du judo est endeuillée. En effet, ce samedi soir, Mélanie Lemée, gendarme, est décédée dans l'exercice de ses fonctions à Port-Sainte-Marie vers Agen, dans le département du Lot-et-Garonne, après avoir été percutée par un chauffard à un barrage. Cette jeune femme, originaire de l'Orne et âgée de seulement 25 ans, était donc également bien connue des passionnés de judo, puisqu'elle exerçait aussi cette discipline au plus niveau. En effet, outre un titre de championne de France militaire acquis en 2018, la sociétaire du club de l'Alliance Judo 61 à Alençon (Orne) avait également glané une médaille mondiale militaire en 2016. Dans le passé, Mélanie Lemée avait intégré l'INSEP, après une médaille de bronze remportée chez les jeunes. Elle y était restée jusqu'en juniors, avant de se blesser à un genou et de voir ainsi ensuite ses rêves de haut niveau s'envoler. En 2016, Mélanie Lemée confiait d'ailleurs à Ouest-France : « Après ma rupture des ligaments croisées d'un genou, l'entraîneur national m'a alors fait comprendre que c'était terminé pour moi comme j'étais en dernière année junior. »

Mélanie Lemée faisait la fierté de ses collègues

Cette blessure avait alors entraîné sa reconversion dans la gendarmerie. Durant sa rééducation, la jeune femme en avait profité pour passer le concours en interne : « J'ai zéro regret sur ma précédente vie. J'ai gagné en maturité avec cet épisode. » La suite de sa carrière au niveau militaire faisait la fierté de ses collègues. Après son titre national en 2018, le groupement de gendarmerie de Lot-et-Garonne avait alors déclaré : « Cette année, le championnat de France s'est déroulé le 21 février 2018 au 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers (...) La gendarme Mélanie Lemée, de la brigade d'Aiguillon, a remporté en cette circonstance les quatre combats de sa catégorie par ippon. Cela lui permet de conserver son titre de championne de France militaire en 2018. Notons que le championnat de France militaire était une étape essentielle dans la saison puisqu'il lui permet d'envisager la participation à des stages et compétitions internationales avec le groupe France militaire. Un grand bravo à cette sportive émérite qui a su, malgré les contraintes liées à son emploi de gendarme, se maintenir au plus haut niveau de la compétition. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.