Championnats du monde : Et de cinq pour Agbegnenou (-63kg), Djalo (-81kg) éliminé d'entrée

Championnats du monde : Et de cinq pour Agbegnenou (-63kg), Djalo (-81kg) éliminé d'entrée©Media365

Marie Mahé, Media365, publié le mercredi 09 juin 2021 à 17h56

Alors qu'Alpha Djalo (-81kg) a été éliminé d'entrée et ne permet pas à la France d'avoir un quota olympique dans sa catégorie, Clarisse Agbegnenou (-63kg) est allée chercher un cinquième titre de championne du monde.



Clarisse Agbegnenou l'a fait ! Ce mercredi, aux championnats du monde de judo, disputés du côté de Budapest en Hongrie, la Française parvenue à ajouter un cinquième titre de championne du monde à son immense palmarès au terme de la finale de la catégorie des moins de 63kg. Après 2014, 2017, 2018 et 2019, la native de Rennes est allé chercher cette médaille d'or, la quatrième de suite au terme d'un combat intense face à la Slovène Andreja Leski, médaillée de bronze à l'occasion des derniers championnats d'Europe. Si cette dernière a été rapidement pénalisée, c'est à une minute du terme du temps réglementaire que Clarisse Agbegenou a fait la différence. Parvenant à mettre à terre son adversaire pour un waza-ari, la Tricolore a alors enchaîné avec une immobilisation. Toutefois, Andreja Leski a su se libérer in extremis aux yeux de l'arbitre... Ce qui n'a pas coupé l'effort de la Française qui a recommencé pour obtenir ces dix secondes d'immobilisation lui offrant la médaille d'or et ce cinquième titre mondial tant attendu.

Une journée parfaite pour Agbegnenou

Clarisse Agbegenou se rapproche ainsi du record de sept titres de la Japonaise Ryoko Tamura-Tani. En demi-finales, celle qui ambitionne d'aller chercher à Tokyo le seul titre qui lui manque, a battu la Néerlandaise Sanne Vermeer, numéro sept mondiale et qui a décroché la médaille de bronze lors des derniers championnats d'Europe, par ippon sur étranglement. Celle qui est également quintuple championne d'Europe avait remporté ses trois premiers combats de la journée, à chaque fois grâce à un ippon avant la fin du temps réglementaire. La médaille d'argent est donc assurée pour la Française, mais cette dernière vise forcément mieux. Un parcours parfait, avec quatre victoires sur ippon, ont ouvert à Clarisse Agbegnenou les portes d'une septième finale en championnat du monde, avec un immense bonheur venu au terme de ce combat face à Andreja Leski, qui lance enfin les Mondiaux d'une équipe de France peu en réussite depuis les premiers combats disputés à Budapest.

Djalo n'a pas fait le poids

Un petit tour et puis s'en va. Ce mercredi matin, à l'occasion d'une nouvelle journée des championnats du monde de judo, qui se déroulent du côté de Budapest en Hongrie, le Français Alpha Djalo effectuait son entrée en lice, dans la catégorie des moins de 81kg. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Tricolore n'a pas vraiment fait long feu. En effet, le judoka, blessé aux côtes, a été sorti d'entrée, dès son tout premier combat. Pourtant, face au Coréen Lee Moon-Jin, Djalo avait parfaitement bien entamé son duel, avec un waza-ari inscrit d'entrée. Toutefois, son adversaire n'avait donc pas dit son dernier mot et il l'a alors contré, en inscrivant ensuite, à son tour, un waza-ari, avant d'enchaîner avec un ippon par immobilisation. Une élimination aux lourdes conséquences, puisque dans cette fameuse catégorie, la France n'aura donc pas de quota aux prochains Jeux Olympiques d'été 2020 de Tokyo au Japon, programmés entre le vendredi 23 juillet et le dimanche 8 août prochains. Pour obtenir sa qualification olympique dans cette catégorie, Alpha Djalo aurait dû atteindre la finale. Finalement, il n'en sera donc rien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.