Worley : "Une grosse déception"

Worley : "Une grosse déception"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 07 février 2022 à 09h50

De nouveau malheureuse aux Jeux, Tessa Worley, qui a chuté lors de la deuxième manche du slalom géant, est forcément très déçue, mais compte bien se rattraper sur le Super-G et le Team Event.



Pour ses troisièmes et derniers Jeux, Tessa Worley avait sans doute rêvé d'un autre scénario à Pékin. Engagée lundi sur le slalom géant, la skieuse du Grand-Bornand a d'abord décroché une prometteuse septième place lors de la première manche, avant de chuter pendant la deuxième. La double championne du monde de géant s'est donc de nouveau manquée lors d'un rendez-vous olympique, comme en 2010 et en 2018, alors qu'elle n'avait pas participé aux Jeux de Sotchi en 2014 à cause d'une blessure.

"J'étais sur le fil, j'ai déjà fait des fautes sur le haut... C'est vrai qu'il fallait vraiment être dans un super bon timing. J'étais un tout petit peu en retard, parce que j'ai vraiment voulu oser des lignes beaucoup plus étroites qu'à la première manche, avec beaucoup de vitesse dans le tracé. Et voilà, la faute de trop... J'ai tout risqué et c'est ce qu'il fallait faire aussi. Donc je n'ai pas de regrets, mais c'est sûr que c'est une grosse déception que ça arrive aux Jeux, a-t-elle déclaré au micro de France Télévisions. Mais il y a trois places sur le podium, et c'est toujours très, très difficile. Peut-être qu'on banalise aussi les autres courses et les autres podiums, et à quel point c'est difficile de monter sur un podium olympique. Il faut être à 100%, super bien le jour J. Donc j'ai tout tenté aujourd'hui, je n'ai pas de regrets, j'y ai laissé un petit bout de peau d'ailleurs... (sourire) Mais c'est comme ça. Je suis déçue de ne pas faire partie de ces filles qui ont le sourire, mais c'est le sport. Il faut continuer à pousser."

"Les Jeux sont loin d'être finis"

Forcément déçue, la porte-drapeau de la délégation tricolore, avec Kevin Rolland, espère se rattraper lors de la suite de ces JO : "J'ai le Super-G dans quatre jours, on va voir comment ça réagit. J'ai un bon hématome, un bel œuf. Mais on va faire ce qu'il faut pour être en pleine possession de ses moyens sur le Super-G, une discipline que j'adore. Donc j'ai hâte. Et puis il y a aussi le « Team Event », on a une super belle équipe donc les Jeux sont loin d'être finis."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.