Snowboardcross (F) : Julia Pereira De Sousa-Mabileau en argent, les regrets pour Chloé Trespeuch

Snowboardcross (F) : Julia Pereira De Sousa-Mabileau en argent, les regrets pour Chloé Trespeuch©Media365

Guillaume MARION, publié le vendredi 16 février 2018 à 05h04

Après le titre olympique de Pierre Vaultier jeudi, la Française Julia Pereira De Sousa-Mabileau (16 ans) s'est parée d'argent chez les femmes en snowboardcross. Longtemps sur le podium, l'autre Française Chloé Trespeuch finit finalement cinquième à cause d'une chute.

A 16 ans seulement, Julia Pereira De Sousa-Mabileau est presque au sommet de sa discipline. En finale du snowboardcross, la Française a terminé deuxième, derrière l'Italienne et grandissime favorite Michela Moioli, et décroche donc la médaille d'argent au lendemain du titre olympique de Pierre Vaultier chez les hommes. Julia Pereira De Sousa-Mabileau s'offre même le luxe de finir devant la Tchèque Eva Samkova, tenante du titre, et offre donc une septième médaille à la France. Obligée de passer par la deuxième manche des qualifications, la jeune Française de 16 ans a derrière assuré pour se faire une place jusqu'en finale. Si Charlotte Bankes et Nelly Moenne-Loccoz, victimes de chute, n'ont pas réussi à dépasser les demi-finales, Chloé Trespeuch a longtemps cru finir sur le podium. Mais la deuxième Française présente en finale est tombée dans la dernière descente.

Pereira De Sousa : "Beaucoup de travail et de choses mises de côté pour ça"

Celle qui est encore au lycée, en 1ere à Albertville, a eu du mal à cacher sa joie au micro de France Télévisions. "C'est incroyable ce que je viens de faire mais je n'arrive pas trop à réaliser. J'étais en larmes parce que c'est beaucoup de travail et de choses mises de côté pour ça. Je suis super heureuse. Mon objectif était d'aller en finale, la médaille c'est le rêve. Après avoir fait deux podiums en Coupe du monde, je me suis dit que le podium était jouable et finalement il est là !", a réagi la nouvelle vice-championne olympique de snowboardcross.

Trespeuch : "C'est dur de se dire qu'il faut attendre quatre ans"

"Je suis très triste. J'avais l'impression de bien rider. J'avais bien le parcours. C'étais une finale compliquée, très serrée avec une chute à l'arrivée. (Sur le dernier saut, ndlr) j'ai tellement volé. J'avais l'impression que j'allais lui atterrir dessus (sur Julia Pereira de Sousa-Mabileau, ndlr). Je me suis écrasée pour éviter de lui atterrir dans les genoux. J'aurais dû me décaler plus tôt. J'ai échoué. C'est le jeu mais c'est dur de se dire qu'il faut attendre quatre ans. (Julia) sauve la donne. Je suis très contente pour elle. Elle est jeune. C'est une fonceuse'', a confié Chloé Trespeuch, médaillée de bronze à Sotchi, au micro de France Télévisions.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU