Ski de fond : Ikpefan, un Franco-Nigérian aux Jeux

Ski de fond : Ikpefan, un Franco-Nigérian aux Jeux©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 08 février 2022 à 17h31

Le Nigeria était présent sur l'épreuve de ski de fond, mardi aux Jeux de Pékin, grâce à Samuel Ikpefan. Français et basé en Haute-Savoie, où il est également né, ce dernier a su se servir à bon escient de ses origines pour ne pas lâcher son rêve.



Parmi les belles histoires des Jeux d'hiver, Samuel Ikpefan vient de représenter le Nigeria en... ski de fond. Eliminé lors des qualifications du sprint, il n'en a pas moins écrit une tranche d'histoire. Recalé en France en 2010, il s'est rendu dans le pays de son père il y a quatre ans pour soumettre son idée folle. "Faire la fierté de l'Afrique a toujours été dans un coin de ma tête, explique au JDD le Haut-Savoyard, natif d'Annemasse. Au tout début, ils ont pensé que c'était une blague, que j'étais encore un type à la recherche d'une licence. Ils ont vite compris que j'étais sérieux." Dans un pays où il ne neige pas, il lui a fallu faire une démonstration de ski-roues, sorte de ski de fond d'été. "Ils n'avaient pas trop l'habitude. Mais j'avais apporté mon matériel, je voulais leur montrer ce que c'était, qui j'étais, et que ce n'était pas du vent de vouloir représenter le Nigeria aux Jeux."

"Je suis né européen et africain"

Samuel est aussi le grand frère du rugbyman Daniel, qui évolue à Pau en Top 14. L'ailier (28 ans, contre 30 ans pour Samuel) est admiratif : "Il a eu du courage, car il a tout fait de A à Z : remplir les papiers, monter le projet, partir là-bas. Ce n'est pas comme en équipe de France, où un athlète ne s'occupe que du sportif. C'est encore plus valorisant. C'est une expérience humaine avant tout. Faire les Jeux, c'est exceptionnel. On va tous se lever pour le regarder."


Après avoir mis sa carrière de fondeur entre parenthèses durant tant d'années, Samuel Ikpefan s'en est sorti au final avec le 73eme temps (3'09"57) sur un total de 88 partants. "Je suis né européen et africain, je mange et j'écoute des deux aussi. C'est forcément une fierté pour moi, ma famille et mes ancêtres, ainsi que pour le peuple nigérian et africain." Il est le seul représentant du Nigeria à Pékin, et le premier athlète masculin de l'histoire du pays aux Jeux d'hiver, quatre ans après la première apparition à Pyeongchang de quatre femmes en bobsleigh et skeleton. Les cinq autres représentants africains sont tous engagés en ski alpin : une Erythréenne, un Ghanéen, deux Malgaches (un homme et une femme) et un Marocain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.