Ski de fond (H) : La Norvège facile sur le sprint par équipes, la France septième

Ski de fond (H) : La Norvège facile sur le sprint par équipes, la France septième©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 16 février 2022 à 11h30

La Norvège a été sacrée championne olympique de sprint par équipes ce mercredi à Pékin, devant la Finlande et la Russie. La France, avec Richard Jouve et Hugo Lapalus, a terminé septième.

Les Français ont fait mieux que les Françaises en finale du sprint par équipes, mais pas assez pour monter sur le podium. Quelques minutes après la dixième place de Mélissa Gal et Lena Quintin, Hugo Lapalus et Richard Jouve ont pris la septième place de cette épreuve au programme des JO depuis 2006 et qui consiste en six tours de 1,5 kilomètres (trois tours à effectuer chacun à tour de rôle). Alors que la France avait décroché la médaille de bronze il y a quatre ans avec Richard Jouve et Maurice Manificat, les Bleus ont cette fois fini loin du podium.

Les Français craquent sur la fin

Deuxièmes de leur demi-finale derrière la Norvège, les Français pouvaient nourrir des ambitions, et étaient d'ailleurs en tête aux côtés des Norvégiens (Johannes Klaebo et Erik Valnes) après le deuxième des cinq échanges au programme, puis seuls devant au quatrième échange, avec quatre dixièmes d'avance sur la Norvège et l'Italie. Mais les deux derniers relais leur ont été fatals. La France a reculé au septième rang, à quinze secondes de la Finlande, au moment du dernier passage de relais, avant de prendre la septième place sur la ligne d'arrivée, avec 35 secondes de retard sur la Norvège, finalement largement victorieuse avec deux secondes et demie d'avance sur la Finlande et quatre et demie sur la Russie. La France ne compte donc toujours qu'une seule médaille en fond dans ces JO. Il reste les deux épreuves longue distance (30km pour les femmes, 50km pour les hommes ce week-end).

La réaction des Français au micro de France Télévisions :
Richard Jouve : « C'était une course difficile. Ça va vite devant... C'est comme ça, on s'est battu... (...) Hugo était dans une journée un peu moins bien, il fallait l'aider, on est dans une course d'équipe. J'ai essayé de me mettre devant, de lui donner le relais avec le maximum d'avance. Mais bon, il n'y a rien à regretter. Le jeune (Lapalus, 23 ans), il faisait son premier team sprint olympique, il y a quelques jours il a remporté sa première médaille (sur le relais), ça crame du jus. Je suis content du sprint qu'on a pu produire, on était à 100% »

Hugo Lapalus : « Cette finale n'est pas vraiment à l'image des deux dernières courses que j'ai pu faire. Je suis désolé, car Richard était vraiment bien aujourd'hui. On l'a vu sur le deuxième tour, où j'ai pris un peu d'écart et Richard est revenu assez facilement devant. Je n'ai pas réussi à faire le ski que je voulais. Pourtant je me sentais bien ce matin et pendant la demi-finale, j'ai skié un peu mieux. Mais là, ça allait trop vite. C'est dommage car je pense qu'il y avait de belles choses à faire aujourd'hui si tout était aligné. »

JEUX D'HIVER DE PEKIN / SKI DE FOND (H)
Classement du sprint par équipes (6x1,5km) - Mercredi 16 février 2022
1- Norvège en 19'22"99
2- Finlande à 2"46
3- Russie à 4"29
4- Suède à 15"06
5- Canada à 22"31
...
7- France à 35"38
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.