Ski alpin (Slalom/F) : Shiffrin se sent " vraiment mal "

Ski alpin (Slalom/F) : Shiffrin se sent " vraiment mal "©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 09 février 2022 à 10h02

Eliminée après seulement quelques portes lors de la première manche du slalom dont elle était la grande favorite, Mikaela Shiffrin connait des Jeux Olympiques de Pékin compliqués.



Rien n'est jamais gagné d'avance en sport, comme dans tout autre secteur. Un énorme coup de tonnerre a eu lieu à Pékin lors de la quatrième journée avec une victime d'envergue : Mikaela Shiffrin. Oui, vous avez bien lu, l'une des immenses favorites du slalom, la médaillée d'or olympique en 2014 de la discipline, et peut-être distinguée comme la meilleure skieuse de tous les temps dans quelques années, a craqué et manqué l'occasion de décrocher une première breloque sur ces Jeux 2022.

Shiffrin : « C'est assez horrible »

C'est allé très vite pour l'Américaine qui a chuté après seulement quatre portes sur le slalom (remporté par Petra Vlhova) et a dû abandonner seulement quelques secondes après le coup d'envoi de la première manche. « J'ai poussé fort dès le départ, j'avais absolument l'intention de skier de la manière la plus engagée possible. J'ai glissé un petit peu sur un virage, et je n'avais pas assez de marge pour corriger cette erreur. J'avais opté pour une trajectoire très agressive, très risquée. Mais je sais aussi que cette trajectoire était la plus rapide. Comment je me sens ? C'est assez horrible, oui. Les choses vont rentrer dans l'ordre, mais là, à chaud, je me sens vraiment mal », a réagi Shiffrin qui avait déjà été éliminée de façon surprise en géant lundi.


« Une situation que je n'ai jamais vraiment connue »

« D'ordinaire, finir mes courses n'a jamais été un problème, je suis dans une situation que je n'ai jamais vraiment connue. Là ça fait mal, je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé, mais dans 24 heures, tout le monde sera passé à autre chose », a poursuivi la triple médaillée olympique (or en slalom en 2014, or en géant et argent en combiné en 2018) qui prendra part encore à trois autres épreuves : le super-G vendredi, puis la descente et le combiné. « Je me suis déçue moi-même, j'ai déçu des gens autour de moi. Je suis éliminée mais la course n'est pas finie, je vais regarder la deuxième manche. Le ski est un sport fantastique à regarder. Certains espéraient que j'allais gagner, toute l'équipe autour de moi le souhaitait aussi, alors elle est aussi déçue. Les JO ne sont pas finis, mais c'est vrai que le géant et le slalom étaient mes deux meilleures chances », a déploré la skieuse de 26 ans, victorieuse de 47 slaloms en Coupe du Monde (un record), dont deux cet hiver.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.