Ski alpin (H) / Pinturault : " Ce n'est pas un moment facile "

Ski alpin (H) / Pinturault : " Ce n'est pas un moment facile "©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 10 février 2022 à 09h33

Victime d'une chute lors du slalom du combiné, Alexis Pinturault souffre de l'épaule et ne sait pas s'il pourra s'aligner sur le géant dimanche. Le moral du skieur français est au plus bas.



Sur la lancée de sa formidable saison 2020-21, où il avait remporté le gros globe de cristal (une première pour un Français depuis Luc Alphand en 1997), Alexis Pinturault espérait gagner son premier titre olympique, à 30 ans, après avoir déjà glané le bronze en slalom géant en 2014 et 2018 et l'argent du combiné en 2018. C'est très mal parti... Le skieur français est en train de vivre des Jeux Olympiques à l'image de sa saison 2021-22 de Coupe du Monde (3 podiums, 0 victoire) : très décevants. Sur le combiné, où il ambitionnait le titre, "Pintu" n'a pu faire mieux que onzième de la descente, et a chuté dans le slalom, se blessant à l'épaule sur cette action.

Les larmes de "Pintu"

En pleurs dans la zone mixte, il a ensuite confié sa déception au micro de France Télévisions : « Il fallait que je parte à fond, que je sois à la limite. Malheureusement, ça me pousse à la faute. Ce n'est pas une course facile pour moi aujourd'hui, ce n'est pas le résultat escompté, et le ski d'une manière générale. C'est une journée pleine de leçons. On apprend toujours dans les moments difficiles. Je pense qu'il faut que je prenne un peu de recul vis-à-vis de la situation. C'est surtout la descente qui me coûte très cher aujourd'hui. Derrière, j'ai le couteau sous la gorge et il faut que je prenne tous les risques. Il faut surtout aussi que je checke mon épaule. C'est le côté un peu noir du jour. Ça peut être pire, ça on le sait, mais ça peut aussi être mieux, ça je le sens. Sur la chute, je me fais un peu expulser par l'avant, j'atterris sur le coude, ça me relève fortement l'épaule. On a des suspicions de subluxation. Ce ne compromet pas mes chances pour le géant, mais il peut y avoir des douleurs voire des instabilités dans l'épaule. Ce n'est pas fini mais mon état d'esprit est un peu au plus bas. Les examens médicaux vont aider à faire un diagnostic et à savoir ce qu'on peut faire. Mais là, ce n'est pas un moment facile. » D'ici quelques heures, on devrait en savoir plus sur l'état de santé du meilleur skieur français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.