Ski alpin (H) - Noël : " Je savais que tout pouvait se passer "

Ski alpin (H) - Noël : " Je savais que tout pouvait se passer "©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365, publié le mercredi 16 février 2022 à 10h06

Particulièrement ému après la remise des médailles suite à son sacre en slalom, Clément Noël a livré ses premières impressions.

En remportant le slalom des ces Jeux d'hiver de Pékin, Clément Noël a apporté à la délégation française sa 4eme médaille d'or, la 13eme de cette olympiade. Pourtant, cette récompense était loin de représenter une évidence au vu de la 6eme position acquise au terme de la première manche de cette finale. "Je pensais que c'était possible. C'était serré, on était tous en très peu de temps. Quand c'est comme ça qu'on soit premier, six, sept, huit de la première manche ça change pas énormément la donne sauf que je savais quand même que j'avais quatre dixièmes à rattraper. Si je voulais monter sur la boîte fallait que je sorte une grosse grosse manche" a déclaré le skieur tricolore à France Télévisions après la remise des médailles.

"Je voulais attendre qu'il  passe la ligne d'arrivée (Johannes Strolz, vainqueur de la première manche et médaillé d'argent, ndlr), on ne sait jamais. Je savais que tout pouvait se passer, il avait fait un gros bas en première manche, donc j'ai attendu le dernier moment. Tout le monde me disait : 'Bravo, bravo !' Mais même pour le podium c'était pareil, je voulais juste attendre de voir du rouge en bas (la couleur accompagnant le temps des skieurs réalisant un moins bon chronomètre que le leader de course, ndlr). Je ne sais pas si je réalise encore trop" a par la suite confessé le néo-champion olympique de ski alpin dont le premier passage au Centre national de ski alpin de Yanqing lui avait laissé, contre toute attente, une certaine amertume. Il a jugé après coup que sa prestation trop prudente l'avait empêché de faire meilleure figure.

"Ce n'est pas une ambiance très festive au village olympique, mais on va peut-être réussir à trouver une bouteille de champagne"

"En première manche j'avais un peu quelques regrets d'avoir bétonné le bas comme on dit dans notre jargon. Mais en fait j'étais quand même très bien placé donc je savais que tout pouvait se jouer et sur la deuxième tout envoyer mais intelligemment. Y'a toujours un juste milieu à trouver" a alors analysé celui qui avait échoué au pied du podium en 2018 aux Jeux de Pyeongchang. Puis, interrogé au sujet de ses célébrations, il a été submergé par une émotion vive remontée à la surface. "Ce n'est pas une ambiance très festive au village olympique, mais on va peut-être réussir à trouver une bouteille de champagne" dixit le skieur français en larmes. "Mais d'abord j'ai quand même un peu de boulot à faire avec les interviews. Merci à tous ceux qui se sont levés tôt, ma famille, ma copine..." a-t-il prononcé sans pouvoir achever sa phrase, une nouvelle fois rattrapé par ses larmes de joie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.