Ski acrobatique (H) : Kevin Rolland a épaté son entraîneur

Ski acrobatique (H) : Kevin Rolland a épaté son entraîneur©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365, publié le samedi 19 février 2022 à 08h55

Alors qu'il a fini 6eme de la finale du halfpipe, Kevin Rolland revient de loin après son grave accident. Ce samedi, il a d'ailleurs épaté Grégory Guenet, son entraîneur.



Kevin Rolland revient de très, très loin. Victime d'un grave accident (une chute de plus de 10 mètres) survenu à La Plagne en avril 2019, le Français pouvait être fier de lui ce samedi, après sa belle 6eme place en finale du halfpipe. Dans ces Jeux d'hiver 2022, l'un des porte-drapeaux de la délégation tricolore a tout donné... à en épater Grégory Guenet, son entraîneur. « Je suis hyper content, je suis comblé, je suis fier. Il fait trois runs, à chaque fois en améliorant. Au dernier, il tente ce qu'il peut tenter aujourd'hui (samedi). Il le réussit, il fait une petite faute mais on s'en fout. L'important, c'est qu'il ait fait ce qu'il avait à faire sur les pieds, sans se blesser. La leçon de vie est géniale. Je repars des Jeux comblé, ravi pour lui », a notamment expliqué ce dernier, à propos du natif de Bourg-Saint-Maurice, dans des propos recueillis par L'Equipe.

« On va aller boire du champagne, profiter »

« J'y ai pensé tous les Jeux (à son grave accident en avril 2019). Que ça se finisse comme ça, c'est génial. Il fait 6eme des Jeux, même si dans le fond, la place, je m'en foutais un peu. Je voulais juste qu'il fasse ce qu'il pouvait faire de maximum avec ce qu'il avait là, son état physique. Et il l'a fait. Bravo. Il ne cesse de m'épater, c'est génial. On va aller boire du champagne, profiter, ça va être un beau moment, a par la suite confié Guenet. Oui, il m'impressionne. Qui fait ce genre de choses ? Qui revient comme ça ? Il n'y a pas beaucoup d'exemples dans le sport et dans la vie. C'est vraiment chouette, c'est forcément impressionnant et touchant. Vu que je fais partie de l'aventure, on le vit de l'intérieur, c'est encore plus fort. C'est un accomplissement... Je pense que c'est peut-être sa dernière compétition. Forcément, il y a tout un truc, une espèce d'accomplissement global. Ça se finit bien, c'est un happy end. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.