Saut à skis : Les Bleus pourront compter sur leur jeune recrue

Saut à skis : Les Bleus pourront compter sur leur jeune recrue©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 11 février 2018 à 01h32

27eme du concours sur petit tremplin des Jeux Olympiques de Pyeongchang, Jonathan Learoyd a confirmé les espoirs mis en lui par l'équipe de France.

Invité surprise de l’équipe de France de saut à skis lors des Jeux Olympiques de Pyeongchang, Jonathan Learoyd n’a pas trahi la confiance qui a été mise en lui. Habitué des manches de la Coupe Continentale, la « deuxième division » du circuit mondial derrière la Coupe du Monde, où il a signé son premier succès à Engelberg fin décembre, la jeune pépite tricolore a été lancé dans le grand bain au même moment avec comme meilleur résultat une 29eme place lors de la manche de la Tournée des Quatre Tremplins d’Oberstdorf. Mais, à l'occasion de ces Jeux Olympiques, il a fait encore mieux avec une 27eme place finale sur le petit tremplin ce samedi, étant le seul Français en manche finale. Des performances modestes qui laissent présager une belle marge de progression pour celui qui n’a que 17 ans.

Learoyd, Français mais aussi... BritanniqueJonathan Learoyd, né le 3 novembre 2000 à Moûtiers, aurait pu porter les couleurs d’une toute autre nation. En effet, ses parents sont tous deux Britanniques mais se sont installés au milieu des années 1990 dans la station de Courchevel, avant de donner naissance à leur fils en terre française, lui offrant deux passeports et, donc, deux nationalités. Il aurait pu prétendre à représenter la Grande-Bretagne en ce qui concerne sa carrière sportive mais, à l’entendre, ce n’était pas envisageable. « Je ne me suis jamais posé la question, a déclaré Jonathan Learoyd dans des propos recueillis par SkiChrono. Je suis né en France, j’ai été encadré par des entraîneurs français. » Le message est clair et a été entendu par la Fédération Française de ski, qui lui a déjà ouvert les portes de l’équipe de France en Coupe du Monde cette saison.

Une première olympique qui restera dans sa mémoireAprès avoir tenté le ski alpin avant d’être séduit par la sensation du vol, Jonathan Learoyd prend petit à petit place en équipe de France, jusqu’à accompagner Vincent Descombes Sevoie à Pyeongchang et avec une certaine réussite. Le sauteur de Courchevel a été le seul Français en manche finale sur petit tremplin pour le meilleur résultat de sa jeune carrière. Un résultat qui lui permet déjà de se projeter sur l’avenir. « C'est une super expérience. C'est la deuxième fois que je rentre dans le Top 30 en Coupe du Monde. Je fais même la meilleure perf de ma vie en Coupe du Monde, et c'est aux JO, s’est réjoui Jonathan Learoyd dans des propos recueillis par le quotidien L’Equipe. Je vais retirer des enseignements de cette expérience pour la suite et j'espère pour une olympiade que je vais préparer encore mieux. » Mais, avant ça, il y aura l’épreuve sur le grand tremplin, avec les qualifications prévues vendredi pour confirmer la bonne impression laissée lors de ce premier concours olympique.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.