Pinturault a passé des examens rassurants

Pinturault a passé des examens rassurants©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 10 février 2022 à 11h40

Tombé jeudi lors du slalom du combiné, Alexis Pinturault a passé dans la foulée des examens rassurants, puisqu'ils ont révélé une simple contusion à l'épaule droite. Le skieur de Courchevel, malheureux pour le moment sur ces Jeux d'hiver, va donc pouvoir prendre part aux prochains rendez-vous.


Voilà enfin une bonne nouvelle pour Alexis Pinturault. Parti à la faute dans le slalom du combiné, ce jeudi, le détenteur du gros globe de cristal redoutait de devoir regagner Paris sans pouvoir participer aux derniers rendez-vous de ski alpin de ces Jeux qui ont tout d'un enfer pour lui pour le moment. Finalement, le Français va pouvoir participer au géant de dimanche comme au slalom de mercredi prochain. Les examens qu'il a passés jeudi après sa chute et alors qu'il craignait que sa blessure à épaule droite l'oblige à en rester là se sont en effet montré rassurant. LE CNOSF a ainsi révélé dans un communiqué que Pinturault, victime d'un traumatisme, souffrait uniquement d'une "contusion simple". Il va donc pouvoir poursuivre ces Jeux et espérer enfin prendre sa revanche sur le sort. « Les bilans clinique et radiologique sont rassurants et confirment une contusion simple de l'épaule. Tout est mis en place pour qu'il soit compétitif lors du slalom géant »

Pinturault craignait de devoir rentrer à la maison



Depuis le début de ces Jeux d'hiver, le skieur de Courchevel vit un véritable cauchemar. "Pintu", qui faisait pourtant des principales chances de médailles françaises à Pékin, ne fait qu'accumuler les désillusions depuis qu'il a mis le pied sur le sol chinois. Jeudi, pire encore : il a été victime d'une chute sur le slalom du combiné alors que sa onzième place, un peu plus tôt lors de la descente, promettait de nouveau à une douche froide celui qui avait également dû se contenter de la douzième place sur le Super-G, lui qui avait pourtant été présenté avant l'heure comme l'immense favori de ce rendez-vous qu'il adore habituellement (sacré champion du monde de la spécialité en 2019, il avait pris la médaille d'argent un an plus tôt aux Jeux de Pyeongchang). Maudit comme il est depuis que ces Jeux ont commencé, "Pintu" s'imaginait déjà les quitter avant leur terme. Finalement, il reste dans le coup, et peut toujours rêver d'enfin se montrer à la hauteur de son talent et de sa réputation. Car rêver, le meilleur skieur français de la saison dernière en a encore le droit. Reste maintenant à enfin mettre ses espoirs en application sur la neige. Ce qu'une blessure grave lui aurait interdit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.