Pékin 2022 : Trois athlètes positifs

Pékin 2022 : Trois athlètes positifs©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le jeudi 18 novembre 2021 à 15h11

Trois athlètes étrangers ont été testés positifs sur le sol chinois en marge d'épreuves test à moins de trois mois des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin 2022.



Les Jeux Olympiques d'hiver 2022 se tiendront du 4 au 20 février prochains à Pékin. A moins de trois mois de la cérémonie d'ouverture, la Chine a organisé et invité des athlètes étrangers à participer à des épreuves test sur les sites accueillant les compétitions officielles. Parmi les heureux élus figurent des lugeurs. Or, d'après l'AFP, un sportif dont l'identité et la nationalité n'ont pas été dévoilées a été testé positif au Covid-19 dès son arrivée à l'aéroport de la capitale de l'Empire du Milieu. Bien que placé en quarantaine, ce lugeur a bien pu contaminer un membre de sa délégation qui s'est retrouvé atteint également.

Trois cas positifs

Ne présentant aucun symptôme, ces deux sportifs ont été placés dans un hôtel de quarantaine. Mais trop tard visiblement car selon le comité d'organisation, d'autres analyses ont révélé un troisième cas positif, toujours au sein d'une équipe de luge dont la nationalité n'a pas non plus été communiquée. Mais cette personne serait assez proche des deux premiers cas avérés. Néanmoins, les Chinois se veulent rassurants quant à la bonne tenue de la future olympiade hivernale, chaperonnée par un protocole sanitaire on ne peut plus strict.

Un protocole sanitaire strict

Tout d'abord, tous les athlètes étrangers posant le pied sur le territoire chinois devront avoir été vaccinés, ou alors ils auront l'obligation de se soumettre à une quarantaine drastique de trois semaines. Par ailleurs, tous les sportifs sans exception seront soumis à des dépistages quotidiens et auront l'interdiction de quitter la bulle sanitaire englobant les sites et le village olympique. En parallèle, toujours d'après l'AFP, les autorités chinoises ont fortement réduit la quantité de vols sur leur territoire afin de limiter les déplacements. Et désormais, Pékin exige aussi un test négatif de moins de 48 heures, quel que soit la provenance du voyageur, pour pénétrer dans la capitale. La Chine, déjà critiquée à travers l'ensemble de la planète et sujette à des projets de boycott de ces Jeux d'hiver, se serait bien passée de cette mauvaise publicité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.