Paralympiques - Pyeongchang 2018 : Daviet en or, Bauchet et François en argent, Bochet déchante

Paralympiques - Pyeongchang 2018 : Daviet en or, Bauchet et François en argent, Bochet déchante©Media365

Aurélien CANOT, publié le mardi 13 mars 2018 à 09h17

Avant même de disputer les deux dernière épreuves qu'il lui reste (15 km en biathlon et sprint en ski de fond), Benjamin Daviet est d'ores et déjà l'un des héros de ces Jeux Paralympiques de Pyeongchang 2018. Titré quelques jours plus tôt en ski de fond sur le 7,5 km debout, le Français, également, deuxième du 20 km, a décroché une nouvelle médaille d'or, ce mardi en s'imposant lors du 12,5 km en biathlon.

Daviet, une seule faute au tir, a devancé de six secondes l'Ukrainien Reptyukh et offre ainsi à l'équipe de France sa quatrième médaille d'or. Le skieur d'Annecy peut désormais rêver de terminer avec cinq médailles.

Pas de Grand Chelem pour Bochet, troisième médaille d'argent pour BauchetMarie Bochet, elle, espérait réaliser le Grand Chelem, mardi sur le combiné. Déjà titrée à deux reprises lors de ces Jeux 2018, la porte-drapeau française faisait figure de grande favorite pour aller chercher une troisième médaille d'or. Malheureusement pour elle, Bochet a manqué une porte sur le Super G, première manche de ce combiné, abandonnant du même coup toute chance de troisième médaille. « Je me faisais plaisir, j'avais de belles lignes mais je me plante sur l'avant dernière porte, déplore la native de Chambéry sur son compte Twitter. Une porte piégeuse, très tournante après un mouvement de terrain. L'ouvreur avait raté cette même porte mais l'info n'a pas pu remonter à temps pour mon départ ». Mais une Bochet peut en cacher une autre. Plus exactement un autre, et orthographié différemment. Arthur Bauchet a en effet fait oublier l'échec de Marie... Bochet un peu plus tard. Deuxième du Super Combiné à seulement 32 centièmes du vainqueur, le Varois a obtenu sa troisième médaille d'argent sur ces Jeux. Médaille d'argent également pour Frédéric François sur le Super Combiné assis. La moisson française continue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.