Maracineanu "sans états d'âme" à Pékin

Maracineanu "sans états d'âme" à Pékin©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 07 février 2022 à 10h39

Alors qu'aucun membre du gouvernement ne s'est jusqu'alors rendu à Pékin, Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux Sports, va se rendre en Chine "sans états d'âme", et confirmé qu'il n'y avait pas de boycott français.



Lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Pékin, vendredi dernier, il n'y avait aucun membre du gouvernement français de présent. Et Tony Estanguet, le président de Paris 2024, n'était pas non plus sur place, mais parce qu'il a été testé positif au Covid-19. Et alors que plusieurs pays ont décidé de boycotter diplomatiquement ces JO, à commencer par les Etats-Unis, l'Australie, le Royaume-Uni, le Canada ou encore le Japon, et ce afin de protester contre la persécution des Ouïghours et les abus en matière de droits de l'homme, ce n'est pas le cas de la France et des autres pays de l'Union européenne, comme l'a confié Roxana Maracineanu, la ministre déléguée aux Sports, qui a confirmé qu'elle se rendrait bien en Chine.

"Nous sommes dans le dialogue"

"Ce n'est clairement pas un boycott. Le président de la République s'est exprimé sur ce sujet. Nous sommes dans le dialogue, nous voulons affirmer les positions de la France sur tous les sujets vis-à-vis de la Chine. Pour ma part, j'irai quelques jours pour soutenir les athlètes qui concourent et qui, j'espère, amèneront beaucoup de médailles. Nous avons fixé un objectif de 15 médailles, comme à Sotchi et Pyeongchang, a déclaré l'ancienne nageuse sur RMC. J'ai été à Tokyo pour soutenir nos athlètes d'été et ma place est à leur côté pour soutenir nos athlètes d'hiver. Sans état d'âme. Nous sommes dans le dialogue avec les pays du monde entier, nous défendons avec fermeté nos convictions sur le respect des droits de l'homme. C'est ce message qu'on portera quand on sera aux côtés de nos athlètes." Elle a aussi déclaré qu'elle se rendrait également au Qatar à la fin de l'année pour la Coupe du monde de football : "J'irai au Qatar... Encore une fois, toutes ces compétitions ont été attribuées à ces pays par le mouvement sportif et c'est le mouvement sportif que l'on doit responsabiliser sur ces questions."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.