Les Jeux asiatiques d'hiver 2029 en... Arabie saoudite

Les Jeux asiatiques d'hiver 2029 en... Arabie saoudite©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 04 octobre 2022 à 20h34

Ce n'est pas une farce : pour leur retour après douze ans d'absence, les Jeux asiatiques d'hiver doivent avoir le désert d'Arabie saoudite comme théâtre en 2029. Au-delà de l'incongruité de cette désignation, c'est évidemment inquiétant.



On pensait rire lorsqu'on évoquait la possibilité de Jeux d'hiver à Doha, dans le prolongement de la Coupe du monde au Qatar qui fait déjà beaucoup parler... Voilà pourtant qu'un cap supplémentaire est bel et bien franchi pour les événements sportifs dans cette région du monde, puisque les Jeux asiatiques d'hiver 2029 viennent d'être attribués à l'Arabie saoudite ! Michel Savin, le sénateur de l'Isère, est de fait impliqué dans le sport d'hiver, Grenoble ayant notamment accueilli les Jeux en 1968 : "Je ne peux me résoudre à ne pas réagir face à cette décision anachronique et faisant fi de toutes les considérations environnementales et climatiques. La France doit porter une voix sportive singulière au niveau international, à deux ans des Jeux de Paris qui veulent être un modèle d'excellence environnementale."

Jornet : "Ils savent qu'en 2029, il n'y aura plus de neige..."

Pour celui qui est aussi président d'un groupe d'études sur les pratiques et les grands événements sportifs, "une telle décision abîme un peu plus l'image des organisations sportives internationales" : "Au regard des enjeux qui nous font face, il est urgent que le monde du sport, à tous les niveaux, réagisse et prenne conscience." Kilian Jornet, la star de l'alpinisme très impliquée dans le respect de l'environnement et son rapport au sport, n'a pas manqué non plus de réagir : "Soit le Comité olympique asiatique et le CIO ne pensent à rien d'autre qu'à l'argent, soit ce sont des génies et ils savent qu'en 2029 il n'y aura plus de neige nulle part et le ski se pratiquera uniquement sur sable..." Le cycliste Romain Bardet, lui, évoque un "1er avril".


Jusqu'alors, de 1986 à 2017, les huit premières éditions de ces Jeux asiatiques d'hiver ont eu lieu à Sapporo (Japon) les deux premières fois, Harbin (Chine), Gangwon (Corée du Sud), Aomori (Japon), Changchun (Chine), Almaty (Kazakhstan) et à nouveau Sapporo. Des villes, donc, aux températures adaptées, alors que pour ce retour attendu en 2029 - pour la neuvième édition - la ville de Neom et sa station Trojena n'existent même pas encore ! Pour le moment, elles ne représentent qu'un projet situé au nord-ouest du royaume, près des frontières de la Jordanie, d'Israël et de l'Egypte.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.