La Russie proche d'un retour aux Jeux Olympiques

La Russie proche d'un retour aux Jeux Olympiques©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 25 février 2018 à 10h40

Face à la gestion des rares cas de dopage et la bonne volonté de la délégation russe, Thomas Bach n'a pas caché son optimisme concernant la levée de la suspension du Comité Olympique Russe.

Suite au scandale de dopage qui a éclaboussé les Jeux Olympiques de Sotchi, le Comité International Olympique a su prendre toute la mesure de la situation en suspendant le Comité Olympique Russe, bannissant la Russie des Jeux de Pyeongchang, deux ans après avoir choisi une position tiède à Rio. Seuls ceux ayant montré « patte blanche » ont pu défendre la couleur de leur nation sous bannière olympique et sous le nom d'« Athlètes Olympiques de Russie » (OAR). Suite à la décision du CIO de ne pas autoriser ces derniers à défiler avec le drapeau russe à l'occasion de la cérémonie de clôture ce dimanche, Thomas Bach a fait un pas vers la Russie, se montrant confiant à propos d'un retour de la Russie dans le mouvement olympique mais sans s'avancer sur une date précise à ce sujet.Bach : « S'il n'y a pas de nouveaux cas... »Alors que la délégation russe a été touchée par deux cas de dopage à Pyeongchang, le curleur Alexander Krushelnitshy et la bobeuse Nadezhda Sergeeva, le président du Comité International Olympique a assuré que si la situation en restait là, la porte serait ouverte à la Russie. « S'il n'y a pas de nouveaux cas, alors la suspension sera levée, a assuré Thomas Bach en conférence de presse. Cette sanction peut être levée si la délégation des athlètes de Russie continue à respecter les conditions posées lors de la décision du 5 décembre. » Le patron de l'olympisme justifie cette prise de position par l'attitude même des deux athlètes mis en cause, qui n'ont pas fait de vagues et accepté leur sanction. « Il n'y a pas d'indication que ces deux cas relèvent d'un dopage systémique, ajoute Thomas Bach. De plus, la délégation de l'OAR a été proactive dans la gestion de ces deux cas, les sportifs en cause ont accepté la sanction, ce qui a permis de retirer la médaille de bronze du curling mixte et de la remettre au couple norvégien. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU