La paix au coeur de la cérémonie d'ouverture

La paix au coeur de la cérémonie d'ouverture©Media365
A lire aussi

Antoine Poussin, publié le vendredi 09 février 2018 à 15h14

La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver a eu lieu ce vendredi midi à Pyeongchang. Un moment placé sous le signe de la paix.

La paix. Voilà le message qui est ressorti de cette cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang. Un moment fort pour les Sud-Coréens, notamment quand les deux Corées ont défilé ensemble dans le stade olympique. Mais le moment le plus marquant de cette cérémonie d'ouverture restecette poignée de main historique, entre la sœur de Kim Jong Un, Kim Yo Jong et le président sud-coréen Moon Jae-in. Rythmée par des tableaux très impressionnants, racontant notamment l'aventure de jeunes enfants parcourant le monde, cette cérémonie a laissé de belles images dans les yeux et les mémoires des participants et des spectateurs. Après un premier tableau réalisé par des enfants, voyageant autour d'animaux rendus vivants par l'activité de plusieurs dizaines de personnes, un drapeau sud-coréen est ensuite apparu, composé uniquement par des femmes, au centre du stade.

L'envie de montrer une Corée unifiéePuis est venu l'hymne coréen avant le défilé. Parmi les moments forts de ce défilé, il faut évidemment noter les deux Corées défilant ensemble, les athlètes vêtus de blanc, portant l'inscription « Corée » dans le dos.L'apparition des sportifs russes sous bannière neutre, suite aux affaires de dopage touchant le pays dans l'après-Sotchi, fait également partie des moments importants de cette cérémonie. Au total, 168 athlètes russes participent. S'en sont suivis les discours de Lee Hee-Beom (président de Pyeongchang 2018), puis de Thomas Bach (président du CIO) ainsi que celui du président de la Corée du Sud, Moon Jae-in, qui a déclaré officiellement ouverts les 23emes Jeux olympiques d'hiver.

Kin Yu Na dernière relayeuse de la flammeUn nouveau tableau artistique a ensuite eu lieu, mêlant voyage, danse et chant, portant un message de paix, avec notamment une reprise de la chanson de John Lennon par quatre chanteurs sud-coréens : « Imagine ». Il est venu alors l'heure du drapeau puis du serment olympique, avant d'accueillir la traditionnelle flamme olympique au sein du stade. C'est la médaillé olympique de patinage, Kin Yu Na qui a eu les honneurs de l'allumer. Ce relais de la flamme a été marqué par la montée des marches de la flamme par deux hockeyeuses membres de l'équipe unifiée. Comme l'envie de marquer le coup dans les deux camps.

Les Français derrière Fourcade

Parmi les 2900 athlètes à avoir défilés lors de cette cérémonie, il y avait bien évidemment les Français. Menés par leur porte-drapeau Martin Fourcade, les athlètes tricolores ont pleinement pris part à la cérémonie, tous vêtus de bleu et agitant les drapeaux aux couleurs bleu, blanc, rouge. Une cérémonie qui n'a pas échappé à Emmanuel Macron, le président français, qui a adressé un message de soutien à la délégation française via Twitter.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - La paix au coeur de la cérémonie d'ouverture
  • Belle cérémonie d'ouverture des JO dommages les commentateurs de F2 trop bavards, toujours en retard pour la présentation des pays participants

  • Alors là, le maniaque de la "Com", Macron le bidon,,l'homme qui fait du bruit avec sa bouche, ne pouvait râter ça!!!

  • Un espoir de Paix ? JO de Pyeongchang : les deux Corée défileront ensemble et formeront une seule équipe en hockey féminin
    Le 17 janvier 2018, des discussions se sont tenues au niveau des vice-ministres de la République de Corée (RDC, Corée du Sud) et de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) au "village de la trêve" à Panmunjom, après la rencontre qui s'était tenue huit jours plus tôt au niveau ministériel, afin de préciser les modalités de la participation des Nord-Coréens - qu'ils soient ou non des sportifs - aux Jeux olympiques de Pyeongchang. En particulier, tous les athlètes coréens défileront sous le même drapeau lors de la cérémonie d'ouverture, et une équipe commune sera formée en hockey féminin.

    Les résultats de la rencontre du 17 janvier 2018 ont été spectaculaire, non pas tant par la nature des mesures décidées (ce n'est pas la première fois que les athlètes coréens défileront ensemble lors d'une cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, ou encore qu'ils enverront de nombreux supporteurs et formeront des équipes conjointes) qu'au regard de la rapidité du dégel des relations inter-coréennes : à cet égard les résultats atteints en quelques semaines traduisent bien une volonté partagée, des deux gouvernements coréens, de renouer avec la coopération Nord-Sud telle qu'elle a existé avant la décennie de présidence conservatrice Séoul (2008-2017), qui a été une décennie perdue pour la paix et la réunification de la Corée. Des avancées dans les relations Nord-Sud dans d'autres domaines peuvent ainsi légitimement être attendues.