L'énorme erreur d'un athlète norvégien

L'énorme erreur d'un athlète norvégien©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 15 février 2022 à 15h11

Alors qu'il était bien parti pour remporter l'or sur le combiné nordique, le Norvégien Jarl Magnus Riiber s'est trompé de chemin en ski de fond, et a perdu très gros...



Antoine Gérard, le premier Français au classement, n'a pu faire mieux qu'une 14e place mardi sur le combiné nordique des Jeux de Pékin, où on a bien failli assister à un triplé norvégien. Joergen Graabak, déjà titré à Sotchi en 2014, a été sacré devant son compatriote Jens Luraas Oftebro, et le Japonais Akito Watabe. Mais la victoire semblait promise à un autre Norvégien, Jarl Magnus Riiber, en tête après le saut sur le grand tremplin. Sauf qu'il a commis une énorme erreur en ski de fond. Alors qu'il comptait 44 secondes d'avance sur ses poursuivants après le saut, une avance qui est montée jusqu'à une minute, il s'est trompé de chemin et a perdu gros, puisqu'il a finalement terminé au 8e rang !

"Une erreur stupide"

"Peut-être que ce n'était pas mes Jeux", a ensuite réagi le triple champion du monde, forcément dépité, lui qui avait manqué le début des JO après avoir testé positif au Covid-19. Et le natif d'Oslo n'était sorti de son isolement que la veille, et ne connaissait pas aussi bien le parcours que les autres concurrents. "C'était une erreur stupide. Et ce n'est pas drôle de perdre une médaille d'or devant le monde entier. Mais c'était plus un problème physique, a poursuivi celui qui a souffert des symptômes du virus pendant plusieurs jours. Quand je suis en forme physiquement, je n'ai pas de problème de mental normalement. Mais je ne pouvais pas skier normalement. Je me sentais vraiment mal. J'ai été à l'isolement pendant deux semaines, sans pouvoir respirer de l'air frais. Mon corps ne répond plus. Normalement, je suis l'un des meilleurs skieurs et aujourd'hui, j'étais juste mauvais."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.