JO de Pékin : La Chine écartée du tournoi de hockey sur glace masculin ?

JO de Pékin : La Chine écartée du tournoi de hockey sur glace masculin ?©Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le lundi 27 septembre 2021 à 23h15

A peine élu à la présidence de l'IIHF, Luc Tardif s'est exprimé sur le manque de compétitivité de l'équipe masculine de Chine, qui pourrait perdre son billet automatique pour le tournoi des Jeux d'hiver de Pékin.



C'est un des premiers dossiers sensibles pour Luc Tardif. Après quinze ans à la tête de la Fédération Française de hockey sur glace (FFHG), l'ancien joueur des Dragons de Rouen a récemment été élu à la tête de la Fédération Internationale (IIHF) et succède à l'emblématique René Fasel, qui n'a pas brigué de nouveau mandat après 27 ans de règne. A quatre mois de la cérémonie d'ouverture des Jeux d'hiver de Pékin, l'IIHF va devoir prochainement statuer sur la capacité de l'équipe masculine de Chine à participer de manière convaincante au tournoi qui sera organisé durant l'événement. En effet, la sélection de l'Empire du Milieu est qualifiée d'office comme pays hôte mais son niveau de performance est très loin des standards internationaux. « Voir une équipe se faire battre 15-0, ce n'est bon pour personne, ni pour la Chine, ni pour le hockey sur glace », a confié Luc Tardif dans des propos recueillis par l'AFP.

La Chine remplacée par la Norvège ?

La question d'une disqualification de la Chine pour le tournoi masculin de Pékin 2022 « se pose vraiment », a ajouté le nouveau patron du hockey sur glace mondial. « Cette question se pose vraiment, pour l'équipe masculine, pas pour l'équipe féminine, assure Luc Tardif. Il va y avoir des matchs de l'équipe de Chine qui seront supervisés par un responsable de l'IIHF et une décision sera prise ensuite. » A l'heure actuelle, la sélection chinoise pointe au 32eme rang mondial mais n'a pas disputé le moindre match depuis près de deux ans. Si la Fédération Internationale se prononce pour la mise à l'écart de la Chine, une solution de repli devra être envisagée. « Si cela n'est pas possible pour la Chine, il faut un plan B et cela sera décidé par le ranking avec la Norvège », ajoute le président de l'IIHF. En effet, les Norvégiens sont la meilleure équipe non-qualifiée pour les Jeux au classement mondial avec sa 11eme place. Si la Chine conserve in extremis sa place, les matchs face au Canada, aux Etats-Unis et à l'Allemagne promettent d'être difficile... surtout que les joueurs NHL devraient bien être au rendez-vous, contrairement aux Jeux de Pyeongchang en 2018.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.