JO de Pékin - Bosses : Laffont et Cavet apprécient leur qualification pour la finale

JO de Pékin - Bosses : Laffont et Cavet apprécient leur qualification pour la finale©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 03 février 2022 à 17h25

Qualifiés pour les finales des épreuves de bosses, Perrine Laffont et Benjamin Cavet savourent avant d'espérer aller chercher une superbe médaille aux Jeux de Pékin.



La cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Pékin se déroulera vendredi mais la compétition a déjà débuté depuis mercredi. Il y a eu du curling et jeudi, les qualifications des bosses avaient lieu avec des Français au menu. Des chances importantes de médaille, même, puisque Perrine Laffont et Benjamin Cavet sont de sérieux prétendants à une belle breloque en Chine. Les choses ont joliment bien débuté puisque la représentante française s'est qualifiée en prenant la 2eme place, tandis que son homologue tricolore a fait de même avec la 3eme place.

Laffont : « C'est une belle entrée en matière »

A 23 ans, Laffont a justifié son rang de tenante du titre en se positionnant favorablement pour un fabuleux doublé. « Ça permet de savoir ce qu'en pensent les juges. C'est une belle entrée en matière. Ça permet de poser les bases et de faire évoluer petit à petit le run », s'est réjouie la jeune « bosseuse » selon des propos rapportés par L'Equipe. La pression était présente mais la Française a bien géré. « C'est quand même bien monté ce matin, ce midi je l'ai bien senti. D'autant plus que l'attente a été longue, je partais 29e, avant-dernière. À un moment, tu finis les entraînements, tu as juste envie d'y aller. Mais oui, j'étais au départ et je voyais ces anneaux olympiques et je me disais "meuf, ce sont tes troisièmes Jeux, juste kiffe et régale toi ! Tu as juste à te faire plaisir, tu as une belle course et kiffe !" », a exprimé Perrine Laffont qui disputera sa finale dimanche (18 heures, heure française). « C'est sûr que ça va être long. Parfois, tu as juste envie d'enchaîner. Je vais essayer de bien me reposer, car mine de rien, ça fait cinq jours qu'on enchaîne. On va encore skier demain. Pour avoir un bon pic de forme dimanche. »


Cavet : « J'ai vraiment encore du boulot »

De son côté, Benjamin Cavet était ravi d'avoir posé un run propre sur la piste du Snow Park de Zhangjiakou. « La journée fait du bien au mental. Ça s'est vu, j'étais très excité en haut, beaucoup d'énergie. Juste avant les qualifs, j'ai vraiment fait des entraînements dingues, donc j'arrivais en pleine confiance. Toujours en compétition, il y a un peu d'adrénaline en plus, ça m'a fait skier un peu trop vite. Du coup, je fais quelques erreurs, le saut du bas est bien trop gros, ça pose sur la première bosse. Mais j'ai survécu, c'est une bonne chose de faite ! », a lâché le Français qui pense à la médaille. « Forcément j'y pense. Ce run ne mérite pas encore la médaille. Les runs d'entraînements étaient vraiment tops mais j'ai vraiment encore du boulot, vu que mon run n'est pas le même. Hier soir, j'ai vraiment passé un cap sur le saut du bas, le 1080. Je n'y arrivais pas jusqu'à maintenant. Sur les entraînements d'avant course, les premiers trois-quarts étaient parfaits pour moi, mon niveau. C'est important de rêver du résultat, mais il faut savoir qu'il y a plein d'étapes avant de l'obtenir. Pour le moment, je me concentre là-dessus. » Cavet participera à la phase finale samedi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.