JO d'hiver - Pyeongchang 2018 : Le CNOSF se veut rassurant, Flessel modère ses propos

JO d'hiver - Pyeongchang 2018 : Le CNOSF se veut rassurant, Flessel modère ses propos©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 22 septembre 2017 à 18h17

Laura Flessel avait mis le feu, le CNOSF éteint tout de suite le début d'incendie. Vingt-quatre heures après que la Ministre des Sports a laissé entendre que l'équipe de France pourrait ne pas disputer les JO d'hiver 2018 de Pyeongchang, le CNOSF a ramené le calme ce vendredi dans un communiqué en se montrant beaucoup plus rassurant, imité ensuite par la Ministre des Sports elle-même.

Ne serait-ce que par rapport au soin qu'apporte le CIO à faire en sorte que les conditions de sécurité soient parfaitement remplies en dépit du contexte politique bouillant. Le CNOSF insiste notamment sur le fait que le comité cher à Thomas Bach « suit très attentivement le dossier PyeongChang 2018 et en informe régulièrement les Comités Nationaux Olympiques (CNO) ». Et à en croire le communiqué, « rien à ce jour ne conduit à imaginer que les conditions d'organisation des Jeux Olympiques d'hiver ne satisfassent pas ces impératifs ».

En visite à l'Autorité française de régulation des jeux en ligne (Arjel), Laura Flessel a par ailleurs tenu à préciser sa pensée, assurant cette fois pour l'AFP qu'il n'avait jamais été question de boycotter les Jeux de Pyeongchang. « En général, ce sont toujours les journalistes qui parlent de boycott avant les Jeux. Mon rôle, c'est de préserver et de protéger cette équipe de France (...) Aujourd'hui, elle s'entraîne pour aller chercher le Graal olympique. Ce que je vous demande c'est de la laisser s'entraîner de manière sereine (...) Les sportifs se préparent pour les Jeux, et en ce qui concerne l'évolution du monde, nous veillons. » On n'avait pourtant pas rêvé : jeudi, l'ancienne champion d'escrime avait bien évoqué un éventuel forfait. Mais vingt-quatre heures ont suffi pour que tout change, y compris le discours de la ministre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - JO d'hiver - Pyeongchang 2018 : Le CNOSF se veut rassurant, Flessel modère ses propos
  • Ah ah peur d'aller en Corée du Sud, mais entrainer les athletes à venir à Paris en 2024, avec les risques d'attentats alors là pas de problèmes.