JO d'hiver 2030 : Le Japon lance la candidature de Sapporo

JO d'hiver 2030 : Le Japon lance la candidature de Sapporo©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 29 janvier 2020 à 16h36

Quelques semaines après l'annonce du CIO, le Comité Olympique Japonais a confirmé une candidature de Sapporo pour accueillir les JO d'hiver en 2030.

Alors que les Jeux Olympiques d'été 2020 auront lieu à Tokyo, le mouvement olympique va-t-il à nouveau faire étape au Japon dans dix ans ? Alors qu'au début du mois de janvier, le Comité International Olympique a confirmé avoir reçu une manifestation d'intérêt quant à l'organisation des Jeux Olympiques d'hiver 2030 venant de trois villes que sont Barcelone, Salt Lake City et Sapporo, le Comité Olympique Japonais a fait un pas en avant vers une candidature en bonne et due forme de la ville du nord du pays, qui a déjà accueilli l'événement en 1972 et qui sera mise à contribution l'été prochain pour accueillir les épreuves de marche et les deux marathons des Jeux de Tokyo face aux conditions météo difficiles dans la capitale japonaise durant l'été.


Sapporo veut un appui de tout le Japon

Cette annonce d'une candidature de Sapporo à l'organisation des JO d'hiver en 2030 fait suite à la modification de la Charte Olympique afin d'accroitre l'intérêt des éventuels candidats. En effet, le Comité International Olympique a ouvert la porte à une co-organisation entre plusieurs villes, plusieurs régions et même plusieurs pays. Une décision qui a permis à l'Italie d'obtenir l'organisation des Jeux de 2026 pour Milan et Cortina. Face à la presse, le maire de Sapporo Katsuhiro Akimoto a assuré espérer une étroite collaboration entre sa ville, le Comité Olympique Japonais, le gouvernement japonais et les autorités sportives pendant la phase de dialogue avec le CIO qui va résulter de cette annonce. L'édile espère également convaincre la population de l'île d'Hokkaido mais également de tout le Japon de soutenir cette candidature. C'est maintenant à Salt Lake City et à Barcelone de bouger leurs pions dans cette course aux JO 2030.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.