JO 2018 - Biathlon : Fourcade veut vivre l'instant présent

JO 2018 - Biathlon : Fourcade veut vivre l'instant présent©Media365

Lucas Bertolotto, publié le jeudi 08 février 2018 à 11h31

Avant la cérémonie d'ouverture pendant laquelle il portera le drapeau français, Martin Fourcade s'est livré sur cet événement mais aussi sur le froid qui touche la Corée du Sud.

La cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Pyeongchang aura lieu ce vendredi et verra le biathlète Martin Fourcade porter le drapeau français. Un honneur pour le tricolore qui voudra profiter de ce moment avant tout : « Je vais essayer de vivre l'instant présent. Je n'en attends rien, parce que je vais recevoir beaucoup. Je n'ai pas du tout pensé à ce que ça allait être. Ce sera une découverte. Et une immense fierté. » Une réaction que Fourcade a confié à L'Equipe avant de revenir sur les conditions qui touchent actuellement la Corée du Sud et plus particulièrement les températures négatives : « Je ne crains pas le froid personnellement. Je suis un athlète de sports d'hiver, ça fait vingt ans qu'on aborde ce type de conditions et on doit être préparé pour affronter le froid. On fait un sport d'extérieur, il faut savoir se plier à ces aléas-là. On se plaignait qu'il faisait trop chaud à Vancouver et à Sotchi. On ne va pas se plaindre qu'il fait trop froid ici. »Fourcade : « Je ne l'aurais pas faite si je n'avais pas été porte-drapeau »Martin Fourcade a aussi évoqué son rôle de fédérateur autour du drapeau français lors de la cérémonie et l'absence de certains athlètes : « Je sais qu'on a tous envie de défiler pour la cérémonie d'ouverture. Je sais aussi que les choix sportifs nous poussent aussi à ne pas la faire. Je ne l'aurais sûrement pas faite si je n'avais pas été porte-drapeau de cette délégation. Ce n'est certainement pas moi qui vais juger l'athlète qui préfère rester au chaud et se préparer pour sa compétition. » Pour terminer, le biathlète a parlé des sportifs russes, présents ou non à ces Jeux Olympiques : « C'est difficile pour les athlètes qui seront présents. Pour avoir discuté avec les deux biathlètes russes qui sont ici, pour eux c'est une situation qui n'est pas simple. Pour ce qui est de la sanction, c'est quelque chose qui se comprend. C'est compliqué pour les athlètes russes qui sont ici, mais c'est bien aussi : c'est une décision forte du CIO d'avoir sanctionné la Russie pour ce qui a été fait à Sotchi. C'est un message envoyé aux athlètes du monde entier pour montrer la détermination du CIO. »

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - JO 2018 - Biathlon : Fourcade veut vivre l'instant présent