Jeux Paralympiques : Pourquoi l'Ukraine assure

Jeux Paralympiques : Pourquoi l'Ukraine assure©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le mercredi 09 mars 2022 à 19h41

L'Ukraine occupe une belle place au classement des médailles des Jeux Paralympiques. Et ce n'est pas un hasard, ni une nouveauté.



Après avoir dépassé la moitié de la compétition, l'Ukraine occupe une belle 3eme place au classement des médailles aux Jeux Paralympiques Pékin, devant la France (4eme). Alors que le pays subit l'invasion de la Russie depuis bientôt deux semaines, voilà une nouvelle réjouissante. L'Ukraine s'est même portée en tête au début de ces Jeux 2022 avant d'être dépassée. Après six jours d'une compétition dont la Russie a été exclue, l'Ukraine affiche 19 médailles dont 6 d'or, 8 d'argent et 5 de bronze.

Un système considéré comme l'un des plus performants du monde

Les para-biathlètes se sont notamment illustrés avec 16 médailles. De superbes résultats malgré des conditions compliquées. La délégation jaune et bleue a notamment rallié Pékin depuis l'Europe en bus et n'a pas pu s'entraîner durant plus d'une semaine. L'Ukraine a-t-elle été motivée par l'actuel conflit ? Eh bien... non en fait. Le pays brille aux Jeux Paralympiques d'hiver (et même d'été) depuis longtemps.


Très souvent bien placé (6eme au classement des médailles en 2004, 4eme en 2008, 2012 et 2014, 3eme en 2016, 6eme en 2018 et 5eme l'an passé aux Jeux de Tokyo), le pays ukrainien s'appuie sur un système considéré comme l'un des plus performants du monde. Celui-ci, baptisé « Invasport », est un réseau public de programmes, de clubs et d'installations sportives à destination de personnes aveugles, sourdes ou à mobilité réduite. Présent dans tout le pays, il dispose d'un budget indépendant et permet aux sportifs d'élite d'avoir des conditions d'entraînement excellentes proches du professionnalisme. Les pratiquants amateurs développent du coup leur motricité, leur sociabilité et l'estime de soi.

Valeriy Sushkevych, homme à la base du succès

Un homme est à la base de ce système performant : Valeriy Sushkevych. Premier handicapé élu au parlement ukrainien en 1998 et conseiller du président Zelensky pour les questions de handicap, cet ingénieur, qui est cloué dans un fauteuil roulant par les séquelles de la polio, a d'abord créé un club de natation ouvert aux handicapés. Puis il a fondé le Comité paralympique d'Ukraine, dont il est toujours président. Sushkevych ainsi s'est servi du sport pour attirer l'attention sur les personnes handicapées et les faire admettre dans la société ukrainienne comme des citoyens à part entière. Et malgré le nouveau conflit, après celui de la Crimée en 2014, l'Ukraine marque encore les consciences à Pékin. « Nous devons être présents ici, a lancé Valeriy Sushkevych à Pékin. C'est un symbole que mon pays existe aujourd'hui en tant que pays indépendant. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.