Fourcade salue "le patron" Fillon Maillet

Fourcade salue "le patron" Fillon Maillet©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 08 février 2022 à 11h52

Après le sacre de Quentin Fillon Maillet, premier Français vainqueur du titre olympique sur l'individuel depuis Martin Fourcade, ce dernier a chaleureusement félicité son ancien coéquipier.



Il l'a fait ! Après avoir décroché la médaille d'argent sur le relais mixte, sa première médaille aux Jeux, Quentin Fillon Maillet a été sacré champion olympique sur l'individuel mardi, devançant de près de 15 secondes le Biélorusse Anton Smolski, et de plus de 30 secondes le Norvégien Johannes Boe. Une première médaille d'or pour le clan tricolore à Pékin qui ravit évidemment Martin Fourcade, également vainqueur de l'individuel à Sotchi en 2014.

"C'est énorme, une course de patron ! Quand on l'a vu tirer à 18/20, avec la vitesse en ski qu'il avait, on se doutait qu'il jouerait la médaille mais on pensait que ce serait compliqué pour le titre, en tout cas, je le pensais, a déclaré à Eurosport celui qui a pris sa retraite en 2020. De le voir réaliser cette performance, de le voir devenir champion olympique sachant que ça fait deux ans qu'il martèle que c'est son objectif : c'est un athlète qui a assumé ce statut, qui l'a parfois même trop mis en avant et aujourd'hui il est récompensé. C'est une course monstrueuse, je suis extrêmement ému pour mon ancien coéquipier, comme tout le biathlon français et comme beaucoup de Français ce soir. Il s'est imposé en patron, en montrant que c'était le plus fort sur ces pistes chinoises. Il reste quatre courses et, pour moi, c'est également le favori pour ces quatre prochaines courses."

"Il est clairement le plus fort"

Pour Fourcade, son ex-partenaire en équipe de France réalise "un début plus que parfait" dans ces Jeux de Pékin : "Il n'était pas favori sur cette course, l'individuel n'est pas la course qu'il appréhende le mieux alors que sur le sprint et la poursuite, il est clairement le plus fort. C'est du biathlon, il ne faut pas vendre la peau de l'ours, mais avec un début de Jeux Olympiques comme ça, avec l'objectif déjà en poche, s'il arrive à rester concentré, à garder l'humilité, cela augure de très bons Jeux !" La moisson n'est pas finie...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.