Exclu pour harcèlement sexuel, un patineur sud-coréen ira aux JO... avec la Chine

Exclu pour harcèlement sexuel, un patineur sud-coréen ira aux JO... avec la Chine©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 08 mars 2021 à 14h27

Champion olympique en titre sur 1500 mètres, le patineur Lim Hyo-jun, exclu de l'équipe sud-coréenne pour harcèlement sexuel, s'est fait naturaliser chinois pour pouvoir disputer les prochains Jeux !

 
Lim Hyo-jun devrait finalement pouvoir défendre son titre l'an prochain lors des Jeux olympiques d'hiver de Pékin. Vainqueur de la médaille d'or sur le 1500m en 2018, où il avait également décroché le bronze sur 500m, le patineur de vitesse sud-coréen avait été suspendu pour un an en 2019 après avoir baissé le pantalon d'un de ses coéquipiers devant des patineuses. Il avait d'abord été condamné pour harcèlement sexuel, écopant d'une amende de 3 millions de wons (un peu plus de 2200 euros) avant d'être relaxé en appel six mois plus tard. Un cas qui doit désormais être jugé devant la Cour suprême. Craignant d'être à nouveau suspendu et de ne pas pouvoir participer à la prochaine olympiade, l'athlète de 24 ans a décidé de se faire naturaliser chinois pour pouvoir être aux Jeux en 2022 !


"Il n'a pu s'entraîner nulle part en Corée"

"Alors que la bataille judiciaire se poursuit, il est devenu difficile pour Lim de représenter la Corée de Sud et d'essayer de remporter sa seconde médaille d'or consécutive à Pékin, a déclaré l'agence qui le représente dans un communiqué. Il n'a pu s'entraîner nulle part en Corée ces deux dernières années. Il cherchait juste un moyen de pouvoir remettre ses patins." Un communiqué où ses représentants demandent également à ce que les fans ne propagent pas de fausses rumeurs en ligne à son sujet et ne l'insultent pour ce changement de nationalité, Lim ayant décidé de faire "ce qui est le mieux pour sa carrière". Âgé de 24 ans, celui qui avait battu le record olympique du 1500m en 2018 (2'10"485) retrouvera en Chine Kim Sun-tae, son ancien coach à PyeongChang devenu entraîneur de la sélection chinoise. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.