Biathlon : Le jour où Fillon Maillet a perdu les pédales

Biathlon : Le jour où Fillon Maillet a perdu les pédales©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le lundi 31 janvier 2022 à 19h08

Quentin Fillon Maillet est peu connu du grand public. La plus grande chance de médaille d'or française aux Jeux Olympiques de Pékin a révélé ce lundi dans une interview décalée une anecdote complètement folle pouvant contribuer à faire grimper en flèche sa cote de popularité.



A moins d'une semaine du début des Jeux Olympiques d'hiver à Pékin, l'équipe de France olympique a publié via son compte Twitter une interview de Quentin Fillon Maillet. L'actuel leader de la Coupe du monde de biathlon fait figure de plus grande chance de médaille d'or au sein de la délégation tricolore. Un objectif dont il ne s'est pas caché. "J'attends une médaille d'or olympique. Même deux, une en équipe et une individuelle ce serait de supers Jeux" a-t-il confié. "Les Jeux c'est l'évènement majeur donc j'essaierai d'être présent" a conclu le natif de Champagnole.


Un appétit pour le goût de la victoire né de sa toute première sur le circuit international. Son plus beau souvenir en carrière. "La première fois c'est toujours plus d'émotions mais surtout que j'ai eu avant ça plusieurs années en étant régulièrement sur le podium mais la victoire c'est quelque chose d'un peu plus dur à aller chercher. Le jour où c'est arrivé face à Johannes Boe avec qui j'ai fait une grande partie de la course, ça a été un gros bonheur (...) un grand rêve de gosse qui est réalisé donc c'était beaucoup d'émotions" a reconnu le biathlète au cours de cette interview décalée.

Un trou noir à la Very Bad Trip ?

Une joie toutefois globalement contenue, de son aveu les sportifs du circuit ne se permettent pas d'écarts durant la saison. Et on comprend mieux pourquoi après sa révélation étonnante. "La fête en pleine saison c'est des moments assez rares. C'est plutôt vraiment en toute fin de saison" a-t-il informé avant de révéler une péripétie particulière. "La fin de saison dernière on avait comme consigne de ne pas faire la fête. On était en Suède, les Suédois nous ont invité à venir chez eux et ça a plutôt mal terminé. J'ai fini avec un gros mal de tête et un portefeuille oublié en Suède, je m'en suis rendu compte seulement arrivé en France" dixit le Jurassien. Une fête que l'on imagine folle à la Very Bad Trip. Et qu'on lui souhaite de revivre pour célébrer une moisson de médailles en Chine à partir ce ce week-end avec le relais mixte samedi à 10h (heure française).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.