Biathlon (F) : La Suède en or, la France sixième

Biathlon (F) : La Suède en or, la France sixième©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 16 février 2022 à 10h04

La Suède a été sacrée championne olympique de relais féminin en biathlon ce mercredi à Pékin, devant la Russie et l'Allemagne. La France, pourtant favorite, n'a pu faire mieux que sixième, la faute notamment aux tours de pénalité effectués par Anaïs Chevalier-Bouchet et Julia Simon.

Victorieuse de deux des quatre relais de Coupe du Monde cette saison et troisième des deux autres, l'équipe de France féminine de biathlon se présentait en favorite des Jeux Olympiques de Pékin. Mais elle n'a pas tenu son rang. Anaïs Bescond, Anaïs Chevalier-Bouchet, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon ont terminé sixièmes, bien loin de la Suède, de la Russie et de l'Allemagne, qui montent sur le podium. En grosse difficulté au tir et pas transcendantes sur les skis, les Bleues sont passées à côté, mais à des degrés différents.

Chevalier-Bouchet plombe les Bleues

Auteur d'un sans-faute sur son tir couché et d'une faute sur son tir debout, Anaïs Bescond avait bien lancé les Bleues, en terminant cinquième à douze secondes et demie du leader, l'Allemagne, au moment de donner le relais à Anaïs Chevalier-Bouchet. Mais la double médaillée olympique (en relais mixte et sur l'individuel), qui s'était pourtant reposée en ne participant pas à la poursuite après son mauvais sprint, a raté sa course. Elle a en effet dû effectuer un tour de pénalité après son premier tir et a encore commis une nouvelle faute sur le deuxième. Chevalier-Bouchet, qui avait tout donné sur le premier tour, a ensuite perdu beaucoup de temps sur les skis, et n'a passé le relais à Justine Braisaz-Bouchet qu'en huitième position, à 1'46 des Russes et 1'19 du podium provisoire. La meilleure biathlète française cette saison n'a commis que deux fautes, sur le tir debout, ce qui a permis à la France de remonter au peu au classement : sixième à 1'16 de la Suède et 1'28 du podium. Il y avait alors très peu de chances de podium pour Julia Simon, et le miracle n'a pas eu lieu, loin de là. La Française a elle aussi dû effectuer un tour de pénalité pour finir, et elle a franchi la ligne en sixième position, à 2'13 de la Suède, sacrée championne olympique. Une grosse désillusion pour le clan français...

Les soeurs Oeberg portent la Suède

Pour la Suède, tout s'est passé comme dans un rêve en revanche. Linn Persson (1 faute) a transmis le relais en deuxième position, à une demi-seconde de l'Allemagne, à Mona Brorsson. Cette dernière a signé un sans-faute mais a fini son relais en troisième position, à 27 secondes de la Russie et 17 de l'Italie. Hanna Oeberg a ensuite pris les choses en mains, avec quatre fautes mais une grosse performance sur les skis, pendant que la Russe Svetlana Mironova faisait un tour de pénalité, pour passer le relais à sa sœur Elvira en première position, avec sept secondes d'avance sur l'Italie et treize sur la Russie. La dernière relayeuse n'a commis qu'une seule faute et la Suède décroche donc la médaille d'or, avec douze secondes d'avance sur l'Italie et 37 sur l'Allemagne. La Norvège de Marte Olsbu Roeiseland, qui a effectué deux tours de pénalité et pioché huit fois, échoue au pied du podium. Les deux nations-phares du biathlon ont raté leur relais olympique...

JEUX D'HIVER DE PEKIN / BIATHLON
Classement final du relais féminin (4x6km) - Mercredi 16 février 2022
1- Suède en 1h11'03"9 (0 tour de pénalité + 6 pioches)
2- Russie à 12" (1+7)
3- Allemagne à 37"4 (0+6)
4- Norvège à 50"7 (2+8)
5- Italie à 1'33"1 (0+5)
6- France à 2'13 (2+10)
7- Ukraine à 3'00"2 (1+6)
8- République tchèque à 3'02"1 (1+8)
9- Autriche à 4'03"7 (3+7)
10- Canada à 4'30"4 (0+8)
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.