Biathlon - Bescond : "Je ne comprends pas"

Biathlon - Bescond : "Je ne comprends pas"©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 03 février 2022 à 14h03

Anaïs Bescond n'est pas du tout d'accord avec ses entraîneurs, qui estiment qu'elle manque de réussite au tir pour expliquer son absence du relais mixte aux Jeux de Pékin. La doyenne de l'équipe de France peine à digérer.



Avant même les premières épreuves, l'ambiance n'est pas au beau fixe chez les Bleues. Pas entre les filles, mais plus exactement entre les coachs et Anaïs Bescond, qui ne digère pas sa non-sélection pour le relais mixte de samedi (qui ouvrira le programme du biathlon). "Je m'étais fixée un très gros objectif, en faire partie afin de défendre mon titre", explique à RMC Sport celle qui a terminé deux fois deuxième en décembre, sur la poursuite d'Östersund puis sur le sprint du Grand-Bornand. Elle ne comprend pas les explications : "Même si je ne suis pas objective, ce ne sont pas forcément de bonnes raisons... Entre la stabilité au tir et l'expérience des grands événements, il me semble avoir déjà prouvé ma valeur. Or, j'entends que c'est à cause de mon incapacité de tirer dans le vent."


Bescond continue de se défendre : "Quand on dit qu'on met les filles les plus stables au tir, alors que c'est moi qui ai les meilleurs stats de l'hiver sur le tir, je ne comprends pas. Donc je préfère me dire autre chose, c'est-à-dire qu'Anaïs Chevalier et Julia Simon sont celles qui ont le plus de podiums, donc que c'est normal que ce soit elles. Je relativise en me disant qu'on a la plus belle équipe possible, c'est sûr que je vais les supporter à fond !" De quoi rajouter tout de même une petite pression sur ses camarades, qui pourraient forcément commencer à cogiter en cas de ratés face aux cibles. Bescond, comme elle le rappelait, a remporté ce relais mixte à Pyeongchang avec Simon Desthieux (également écarté au profit de Quentin Fillon Maillet et Emilien Jacquelin), Marie Dorin et Martin Fourcade.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.