Volley - Bleus : Tillie s'est "ruiné l'épaule, le coude et le dos"

Volley - Bleus : Tillie s'est "ruiné l'épaule, le coude et le dos"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 03 août 2021 à 22h02

Les volleyeurs français ont été magnifiques d'intensité face à la Pologne, et pas seulement les joueurs... Leur coach Laurent Tillie, à fond avec sa facétieuse équipe, s'est lui aussi permis de faire le spectacle au plus fort du suspense.



Laurent Tillie a marqué les esprits d'une drôle de manière mardi. A fond dans son match quand l'équipe de France menait 12-6 dans le tie-break face à la Pologne, en quarts de finale du tournoi olympique (après avoir été mené deux fois, un set à zéro puis deux sets à un), il a essayé de sauver un ballon d'une manchette presque réussie : "C'était à l'instinct", souriait le sélectionneur sur France 2, quelques minutes seulement après la superbe qualification pour les demi-finales. "J'étais pris dans le jeu comme les joueurs, je savais qu'on ne l'aurait pas... Je me suis dit qu'il fallait faire un peu le show (sourire). Mais je me suis ruiné l'épaule, le coude et le dos ! Je pensais que l'arbitre ne verrait pas la différence, mais le ballon n'est pas remonté."

"On est vraiment des survivants"

Le coach, qui quittera l'équipe de France après ces Jeux de Tokyo, espère qu'un certain nombre de Français ont pu découvrir le volley avec cette exposition grandeur nature : "C'est un sport spectaculaire, j'espère que beaucoup ont pu le voir sur nos trois derniers matchs. A ce niveau, c'est magnifique, il y a beaucoup de tension. On voit le rythme d'une équipe, il faut arriver à être constants."


Relancés par un succès très important contre la Russie (3-1), autre très gros morceau, après deux défaites lors des trois derniers matchs de poule, les Bleus avaient ensuite entériné leur qualification avec une défaite au tie-break contre le Brésil marqué notamment par un deuxième set gagné 39-37 (!) et un cinquième perdu 20-18. "On est vraiment des survivants, nous avons eu des ressources insoupçonnées", conclut Laurent Tillie. Earvin Ngapteth et sa bande affronteront l'Argentine pour une place en finale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.