Un kayakiste japonais dope son adversaire pour prendre sa place aux Jeux !

Un kayakiste japonais dope son adversaire pour prendre sa place aux Jeux !©Media365

Rédaction Sport365, publié le mardi 09 janvier 2018 à 12h46

Yasuhiro Suzuki a avoué avoir introduit un produit dopant dans la bouteille de son rival Seiji Komatsu dans le but de se qualifier pour les JO de Tokyo 2020 à la place de son compatriote. Malheureusement pour le kayakiste japonais de 32 ans , le stratagème n'a pas marché et il se retrouve désormais interdit de pratiquer sa discipline pendant huit ans.

Tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins ! Cette devise est sûrement celle de Yasuhiro Suzuki. Ce dernier a essayé de doper son adversaire afin de lui prendre sa place pour les Jeux Olympiques d'été de 2020 à Tokyo. Une tentative défaillante puisque le kayakiste japonais de 32 ans a été pris la main dans le sac et interdit dans la foulée de pratiquer sa discipline pour une durée de huit ans par sa Fédération, qualifiant l'acte de son représentant d' « extrêmement malveillant » (« La conduite de Suzuki est totalement contraire à l'esprit de fair-play qui doit prévaloir dans le sport»). L'athlète japonais « craignant que Seiji Komatsu le surpasse » a en effet bafoué l'esprit de fair-play en introduisant du produit dopant dans la bouteille de son rival. Suzuki n'en est pas à sa première du genre, puisqu'il s'en était déjà pris à ses adversaires auparavant en... volant leur matériel. «Je me faisais du mauvais sang. Je craignais qu'il ne me surpasse », a expliqué le tricheur au micro de NHK pour sa défense.Par B.V

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Un kayakiste japonais dope son adversaire pour prendre sa place aux Jeux !
  • Rectificatif du titre racoleur. "Un kayakiste japonais à essayé de doper son adversaire"

  • pourtant il était en suzuki un gage de confiance dommage...

  • Dans tous les cas de tricherie, c'est un suspension à vie qui est nécessaire.
    Une petite mise à l'écart et après on remet ça de plus belle.
    Pour les tricheurs, mais aussi pour ceux qui les supportent: sponsors, entraineurs......

    " c'est un suspension à vie qui est nécessaire."
    je suis d'accord avec vous,mais dans ce cas,il n'y aurait plus personne sur les pistes et autres

    Comme il a déjà 32 ans, ses 8 ans de suspension ne sont pas loin d'être une suspension à vie.

    avatar
    Le_glaude25  (privé) -

    D'accord pour le joueur, mais je vois pas la responsabilité du sponsor là dedans, c'est même une victime vu que son nom sera affilié à celui du tricheur.

  • Un paramètre à prendre en compte. Ceux qui se défendent bec et ongles contre des accusations de dopages ont dans certains cas peut-être pas tort.

  • Purement dégoûtant, un sinistre individu qui devrait être suspendu à vie.